×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Etats-Unis: La chasse aux immigrés est ouverte

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4959 Le 13/02/2017 | Partager
    Des centaines arrêtés à New York, Los Angeles, Chicago…
    11 millions de clandestins inquiétés
    usa_immigrants_059.jpg

    La bataille judiciaire autour du décret anti-immigration de Trump se poursuit aux Etats-Unis, alors que la chasse aux clandestins est ouverte

    Les autorités américaines ont arrêté et expulsé plusieurs centaines de sans-papiers considérés comme prioritaires, la semaine passée, lors d’opérations présentées comme routinières, mais qui ont créé la panique dans les communautés d’immigrés à travers les Etats-Unis. Les opérations des agents de ICE (Immigration and Customs Enforcement), l’agence fédérale spécialisée dans les reconduites à la frontière, ont ciblé des foyers d’immigrés clandestins à Los Angeles, New York, Chicago, Austin et d’autres villes.

    «Les objectifs de ces opérations ne diffèrent pas des arrestations ciblées et de routine conduites quotidiennement par les équipes de recherche de fugitifs», a déclaré la porte-parole d’ICE, Jennifer Elzea. Selon le Washington Post, le nombre d’arrestations s’élèvent à plusieurs centaines. Rien qu’à Los Angeles, le directeur local de ICE, David Marin, a indiqué aux journalistes que 160 personnes avaient été arrêtées, dont 75% ont fait l’objet de condamnations lourdes. D’autres qui n’avaient pas de casier judiciaire ont pu être arrêtées lors du même coup de filet, a-t-il dit.

    Dans un décret signé le 25 janvier, le président Donald Trump a donné la priorité à l’expulsion des sans-papiers ayant un casier judiciaire ou accusés de délits. «Les articles faisant état de barrages routiers ou d’opérations au hasard sont faux, c’est dangereux et irresponsable», a dénoncé David Marin, selon le Los Angeles Times, soulignant que ses services menaient régulièrement ce type d’opérations ciblées, notamment en juillet 2016 et août 2015.

    Les arrestations, qui ont visé des lieux d’habitation et de travail, ont toutefois déclenché la mobilisation des élus démocrates des régions concernées, notamment en Californie et à Los Angeles, où le Pew Research Center estime qu’un million de sans-papiers habitent.
    La population clandestine aux Etats-Unis est estimée à 11 millions de personnes. A New York, ville où vit le plus grand nombre de clandestins (1,15 million selon Pew), quelques centaines de personnes ont manifesté près des bureaux des services de l’immigration.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc