×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:4948 Le 27/01/2017 | Partager

    ■ Des Polonais retapent une petite Fiat 126 pour l’offrir à Tom Hanks
    Des Polonais se sont cotisés afin d’offrir à Tom Hanks une petite Fiat 126 polski, après que l’acteur eut un sacré coup de foudre pour la mythique voiture de l’époque communiste. C’est en tout cas ce qu’a annoncé mardi à l’AFP la femme à l’origine de cette initiative.
    L’acteur américain, en tournage l’automne dernier à Budapest, y a aperçu plusieurs exemplaires de ce véhicule surnommé en Pologne «Maluch» (Le Petit) et a fait part de son enthousiasme sur Twitter, photos à l’appui. Quand Monica Jaskolska, mère de famille de 42 ans de Bielsko-Biala, ville du sud de la Pologne où ces voitures étaient fabriquées, a vu les photos, elle a eu l’idée de lui en offrir une, pour qu’il sache «ce qu’elle représentait pour les Polonais». Samedi dernier, avec la cagnotte réunie après un appel sur Facebook, elle a acheté pour 2.000 euros une Fiat 126 de 1970 à un collectionneur. La voiture a été transportée dans un garage où elle sera entièrement remise à neuf gratuitement avant de partir en avion pour Los Angeles, grâce au financement d’une compagnie aérienne! Quelque 3,3 millions de ces véhicules ont été produits dans les usines automobiles de Tychy et Bielsko-Biala. La dernière en est sortie en 2000.

    ■ Une référence de l’équipe Trump booste les ventes d’un roman

    trumps_cari_048.jpg

    Une référence au roman «1984», utilisée de manière involontaire par une conseillère de Donald Trump, a dopé les ventes de l’ouvrage de George Orwell, au point de pousser l’éditeur à commander 100.000 livres supplémentaires! Pour défendre le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, qui avait assuré contre toute évidence que l’audience de l’investiture du nouveau président était la plus importante jamais vue, la conseillère Kellyanne Conway a qualifié dimanche ces éléments de «faits alternatifs».
    Il a été démontré que la foule présente pour la cérémonie à Washington était nettement moins nombreuse que celle venue saluer l’investiture de Barack Obama en 2009. Plusieurs médias ont rapidement relevé que le terme utilisé par Conway était employé dans le roman «1984», lequel décrit une société au sein de laquelle le gouvernement contrôle étroitement l’information. L’auteur, le Britannique George Orwell, introduit la notion de «double pensée», qui amène le gouvernement à fabriquer sa version des faits et à l’imposer comme «vérité», qui cohabite avec le réel. Au cours des heures qui ont suivi la polémique, les ventes de «1984», initialement publié en 1949, se sont envolées.
    L’ouvrage était mercredi en tête des ventes du site américain de la plateforme de vente Amazon. D’après un porte-parole de Signet, filiale de la maison d’édition Penuguin Random House, qui détient les droits du livre aux Etats-Unis, les ventes du roman ont été multipliées par près de cent depuis l’investiture de Donald Trump!

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc