×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Oriental: Un nouveau schéma directeur pour l’investissement

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4948 Le 27/01/2017 | Partager
    3,5 milliards de DH pour les secteurs de transformation industrielle
    Émergence de nouveaux territoires compétitifs: Taourirt et Jerada
    Aéronautique et industrie automobile en perspective

    Le Centre régional d’investissement de l’Oriental se veut plus percutant en peaufinant sa stratégie de marketing territorial. Il vient de réorganiser son annexe de Nador et ouvrira une nouvelle annexe, lundi prochain, à Taourirt. Le but est d’assurer une meilleure couverture territoriale via un accompagnement dans la création, le suivi et la concrétisation des projets. Pour ce faire, il a instauré un contrat par objectifs, pour l’ensemble de ses fonctionnaires, en les encourageant à innover en matière de prospection des investissements et pilotage des démarches de promotion de la région.

    Selon Mohammed Sabri, directeur du CRI, le nouveau schéma directeur d’investissement s’articule autour de six points: renforcement des capacités productives de l’industrie de transformation, développement des secteurs à fort potentiel, création des échanges interentreprises, lancement des plateformes industrielles intégrées, consolidation des écosystèmes du textile, prospection de nouvelles filières (aéronautique, industrie automobile et énergies renouvelables). En termes de capitalisation, le montant de l’investissement global des projets agréés de 2016 a avoisiné les 4,57 milliards de dirhams dont 3,5 milliards de DH dans les secteurs de transformation industrielle et agroindustrielle. Des investissements qui généreront 11.000 emplois à terme. L’analyse sectorielle des 272 dossiers soumis dénote la prédominance des projets touristiques (50 projets soit 18,38% du nombre total des projets d’investissement durant l’année 2016). Alors qu’en impact sur la création d’emplois, les secteurs industriel et habitat viennent en tête de liste avec respectivement 3.449 et 3.286 emplois. Le tourisme en troisième position avec 1.321 emplois créés à terme.

    De nouvelles provinces commencent à s’accaparer des parts du marché dans le cadre de la nouvelle répartition territoriale des projets approuvés. C’est le cas de la province de Taourirt qui vient en 2e position en termes d’absorption des investissements (45 créations d’entreprises générant 2.410 emplois) et Jerada qui vient en 4e position avec 39 nouvelles entreprises générant 766 emplois. Ces deux provinces qui enregistrent le plus fort taux de chômage sur le plan national ont récupéré respectivement 17% et 11% du volume d’investissement. Une bonne nouvelle pour leurs populations. La première place, quant à elle, revient à la préfecture d’Oujda-Angad avec 80 créations d’entreprises générant 3.129 emplois. De son côté, la province de Nador s‘accapare la première place en évolution des montants d’investissement avec 2,465 milliards de DH.

    Par ailleurs, le CRI continue à jouer son rôle de médiateur, (17 requêtes traitées) et en renforçant ses actions de partenariat avec la CGEM (analyse de la situation économique et sociale de la région, ses atouts, besoins des entreprises, freins à l’investissement et le climat des affaires au niveau local), participation à des salons nationaux, internationaux et symposium sur la stratégie de benchmark international des régions, organisation des journées d’informations sur la Technopole d’Oujda, la rencontre «Oriental et Marocains du monde», pilotage de création d’une unité dans le cadre des écosystèmes du textile, et accompagnement des startups dans le cadre d’un partenariat avec l’université Mohammed Ier. Dans ce sillage, il a ratifié plusieurs partenariats avec l’OFPPT, l’Anapec, la société Bernitex Clean, le Conseil de la région de l’Oriental et la société Morocco Golf Services.

    Programme Oujda Moubadara

    LE guichet unique du CRI a contribué, au cours de l’année 2016, au lancement des activités liées à la promotion de l’emploi et de l’entreprenariat et au développement de l’activité des entreprises. En plus du travail régulier de coordination avec les différents services extérieurs, le guichet unique a suivi de près la cellule de création d’entreprises mises en place à la Technopole d’Oujda l’année précédente. Le guichet unique est également partenaire actif du programme Oujda Moubadara dont il est membre du comité d’agrément des projets. A ce jour, le programme a instruit 17 dossiers et a accordé le financement à 12 projets.
    Dans le cadre de la communication ciblée, le guichet unique est régulièrement présent dans les différents colloques, séminaires et rencontres organisés pour la promotion de l’esprit entrepreneurial et l’initiative privée, principalement auprès des jeunes promoteurs et lauréats des universités.

    De notre correspondant,
    Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc