×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Safran lance une OPA sur Zodiac

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:4943 Le 20/01/2017 | Partager
    En absorbant l’équipementier, le groupe veut créer un géant de l’aéronautique
    Le futur ensemble pèsera 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires
    La fusion réalisée début 2018

    Un géant de l’aéronautique verra bientôt le jour. Safran vient de lancer une offre publique amicale (OPA) visant Zodiac Aerospace, le spécialiste des sièges d'avion. Une fois fusionné, l’ensemble donnera naissance à un nouveau géant de l'aéronautique de 21 milliards d'euros de chiffre d'affaires qui sera «un leader mondial derrière UTC et General Electric». Le nouveau groupe, qui devrait employer environ 92.000 personnes avec une présence dans plus de 60 pays, vise environ 2,7 milliards d'euros de résultat opérationnel courant ajusté.

    Les deux groupes visent 200 millions d'euros de synergies de coûts annuels avant impôts, dont 50% seraient réalisés la première année et 90% la deuxième année. Cela leur permettrait d'atteindre en 3 ans l'objectif de rentabilité des capitaux investis (RoCE) que s'est fixé Safran. L'offre publique devrait être finalisée à la fin du quatrième trimestre 2017 et la fusion, elle, devrait être réalisée début 2018. L’opération intègre la stratégie de Safran qui consiste à se recentrer sur ses cœurs de métiers: l'aéronautique et la défense. Cette acquisition représente une opportunité dans le développement de Safran, quelque temps après le lancement de sa politique de recentrage.

    Elle va permettre au numéro un mondial des moteurs d'avion moyen-courrier, via sa coentreprise CFM International avec General Electric, «d'accélérer dans des domaines stratégiques et vers l'avion plus électrique». Ceci dit, la nouvelle entité proposera une gamme complète de produits qui renforcera la présence de Safran sur l'ensemble des grands programmes aéronautiques et dynamisera sa croissance organique, en réduisant sa sensibilité aux cycles de livraison des avionneurs.
    L’OPA lancée valorise Zodiac à 8,5 milliards d'euros (9,7 milliards de dette comprise).

    Ce n’est pas la première fois que Safran lance une pareille offre. Le groupe avait déjà essayé de racheter Zodiac en 2010, en vain. Ce second essai semble être le bon dans un contexte où Zodiac Aerospace a rencontré des difficultés dans son activité d'aménagement de cabines, mais depuis, l’opérateur s'est donné trois ans pour retrouver sa rentabilité.

    Gouvernance

    Sur le plan de la gouvernance, Ross McInnes conservera son poste de président du conseil d'administration, et Philippe Petitcolin celui de directeur général, tandis qu'Olivier Zarrouati prendra celui de directeur général délégué. Les familles fondatrices de Zodiac Aerospace, la société FFP d'investissement de la famille Peugeot, le Fonds stratégique de participations et l'Etat français, premier actionnaire de Safran avec 14% du capital, entendent rester actionnaires de référence de Safran, avec environ 22% de son capital. Une fois l'opération finalisée, ils signeront un pacte d'actionnaires prévoyant une clause d'incessibilité de deux ans.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc