×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Tanger-Tétouan-Al Hoceïma: Le CRI mise sur la certification

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4930 Le 03/01/2017 | Partager
    Première administration marocaine, certifiée ISO 9001 version 2015
    Elle concerne les secteurs d’intervention, création, promotion et aide aux investisseurs

    Une certification bien particulière pour le Centre régional d’investissement de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (CRI). L’organisme suisse SGS vient de certifier ce dernier conforme à la norme internationale ISO 9001 dans sa toute dernière livraison, celle de 2015.

    Le CRI de la région devient ainsi la première administration marocaine certifiée conforme à la version 2015 de cette norme, est-il relevé.
    «Cette distinction atteste de l’engagement de la direction et de l’ensemble du personnel du CRI à mettre en place un système efficace, de nature à permettre l’atteinte des objectifs définis par la politique qualité», indique l’administration en charge de la promotion et de la création d’entreprise. La certification concerne les trois domaines d’intervention du CRI, l’accompagnement dans la création d’entreprises, l’aide aux investisseurs et la promotion de l’investissement. Ceci est le fruit de plusieurs années de travail et d’un comité de travail dédié au sein du CRI. Une mobilisation en partie motivée par le développement du tissu industriel de la région, Tanger en première ligne. C’est le cas du secteur automobile et du tourisme, entre autres.
    A noter que depuis 2015, le CRI de la région compte avec un service de la représentation du tribunal de commerce au sein du guichet d’aide à la création d’entreprise. En effet, c’est ce département qui est en charge de délivrer le registre de commerce, sésame indispensable pour créer une entreprise. Depuis cette date, le CRI fonctionne dorénavant avec la totalité des membres prévus lors de sa création, en vertu de la lettre royale relative à la gestion déconcentrée de l’Investissement du 9 janvier 2002. Cette intégration a permis d’accélérer le rythme de création d’entreprises en passant en dessous des 48 heures.
    L’opération se base sur le formulaire unique, déposé au CRI et qui est ensuite dispatché vers l’ensemble des intervenants du processus de création d’entreprise, impôts, Cnss, Registre de commerce, etc. La dématérialisation de certains services est à l'origine de cette accélération.
    C’est le cas aussi par exemple du certificat négatif, document qui sert de préliminaire à toute création. Un accord a en effet été conclu entre l’Ompic qui en est responsable et Maroc Télécommerce qui permet sa dématérialisation complète. 

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc