×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casablanca/Place des Nations unies: Le no man’s land…

    Par L'Economiste | Edition N°:4929 Le 02/01/2017 | Partager

    La place des Nations-unies a connu des jours meilleurs. Autrefois cœur battant et unique point d’attractivité de la ville, cette place, située entre l’hôtel Hyatt, l’ancien centre-ville et l’ancienne médina, s’est transformée en une espèce de «cour des miracles» ou de «no man’s land». A la tombée de la nuit, une étrange population, surgissant de nulle part, occupe les lieux. Mendiants, vagabonds, vendeurs à la sauvette… envahissent l’espace public au vu et au su de tout le monde et surtout au nez et à la barbe des autorités locales. Bénéficient-ils de la connivence de ceux qui sont censés les combattre? Le projet de réhabilitation du centre-ville (place Mohammed V, parc Ligue arabe, Grand-théâtre, coupole Zevaco…) n’aura de sens que si l’environnement immédiat est assaini. Attablés sur les terrasses des cafés, touristes et visiteurs contemplent le spectacle quotidien de l’anarchie, des saletés, traces d’urine… et subissent surtout le harcèlement des vendeurs ambulants. Pour leur part, les propriétaires d’échoppes et commerces de la zone se lamentent sur leur sort… A quand le grand nettoyage?

    Reportage photos, Abdelhak KHALIFA

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc