×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Evénement

    Innovation: Ménara Holding lance le bâtiment autonome

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4893 Le 08/11/2016 | Partager
    Un site pilote, une école, sera dévoilé pendant la COP
    Le groupe tend vers zéro déchet dans ses carrières
    Et introduit dans le bâtiment un produit à faible carbone, la pierre ponce
    innovation_menara_holding_093.jpg

    Selon Mohamed Zahid, président: «Le groupe Ménara renforce sa stratégie en management environnemental et devrait être certifié ISO 14.000 dans les prochains mois» (Ph. L’Economiste)

    Zéro déchet dans ses carrières. C’est le challenge que s’est fixé Ménara Holding et ce, dans l’ensemble de ses lieux d’extraction. L’entreprise a entrepris un vaste chantier d’atténuation à travers la récupération des boues argileuses mêlées à l’eau afin d’en faire des briques en argile cru. Des tests -en cours- devraient certifier la conformité de ces briques aux normes de construction. L’option tout environnement de Ménara Holding ne date pas d’aujourd’hui. La stratégie a été initiée il y a 10 ans avec l’équipement des carrières d’un système écologique qui a permis de faire passer la consommation d’eau de 400 m3/heure à moins de 40 m3 aujourd’hui. Dans ses autres filières (béton, automobile, immobilier…), le holding a aussi pris des mesures pour limiter au maximum les méfaits de son activité sur l’environnement. «Dans nos métiers, on peut travailler avec la nature et pas contre elle…», estime Mohamed Zahid, président de Ménara Holding.
     La stratégie de son groupe est axée autour de quatre principes: «la prévention, le suivi, la quête permanente d’amélioration et la citoyenneté. Ainsi, pour sa filière BTP, le holding a créé des stations de lavage pour les malaxeurs et toute l’eau utilisée par ses camions béton est récupérée et redéployée dans les stations de production. Même les déchets de béton ne sont plus jetés mais revalorisés dans le circuit de production. Autre action entreprise dans le respect de l’environnement, le tri sélectif systématique pour les huiles usées, pneumatiques, batteries, déchets de métal avec un site pilote à Marrakech qui organise ce tri. Cette expérience sera reconduite dans l’ensemble des sites industriels du holding. En terme d’adaptation, le groupe marrakchi de BTP innove en introduisant la pierre ponce de Turquie avec laquelle sont fabriqués des agglos remplaçant avantageusement la double cloison (avec un isolant à l’intérieur). Un produit dont le bilan carbone est quasi nul, de la carrière à la presse, et qui offrira un meilleur rendement thermique.
    Ce procédé devrait d’ailleurs permettre au holding d’aller dès 2017 vers la certification ISO 14.000, un label très convoité en management environnemental. L’autre innovation que le groupe compte d’ailleurs présenter durant la COP22, les bâtiments autonomes. Ce sont des constructions avec des matériaux répondant parfaitement aux réglementations thermique et acoustique comme la pierre ponce et la brique en terre comprimée. Ces bâtiments disposeront également d’une production d’électricité à partir du photovoltaïque pour une totale autonomie ainsi que d’une potabilisation des eaux, grâce à une filtration à 10 microns près et à un traitement par UV afin d’éliminer tous les germes. Le potentiel pour ce type de bâtiment est important notamment pour les zones enclavées marocaines et le groupe a également dans le collimateur le marché africain. Et pour démontrer l’efficacité de ce concept, le holding a entrepris à travers la fondation caritative Abderrahmane Zahid la construction de plusieurs écoles, dans des régions où le besoin se fait le plus sentir. Une première école est d’ores et déjà opérationnelle et sera dévoilée pendant la COP22. «L’idée est que cette initiative puisse inspirer d’autres et que ces bâtiments autonomes voient le jour un peu partout sur le continent africain, que ce soit des écoles, des dispensaires ou des logements», espère le management.

    Le holding ramène la formule E

    Ménara Holding est aussi connue par le Grand prix automobile (WTCC) que le groupe organise chaque année à Marrakech. Et à l’occasion de la tenue de la 22e conférence climatique, le holding organise avec la Fédération internationale de l’automobile une course 100% électrique au cœur de Marrakech sur son circuit homologué FIA, Moulay El Hassan. L’événement est labélisé UNFCC/COP22 et on y attend plusieurs ambassadeurs de la Formule E dont le Prince Albert, Jean Todt, Leonardo Di Caprio, Richard Branson.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc