×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Tribune

    Administration électronique de proximité
    Pourquoi réanimer «Al Morchid»

    Par Taïeb DEBBAGH | Edition N°:4881 Le 21/10/2016 | Partager

    Taieb Debbagh est docteur enInformatique des Organisations de l’UniversitéParis-Dauphine. Son expérience àl’international l’a amené à présider unecommission de la «Global CybersecurityAgenda» et à proposer, en 2010, unréférentiel de bonnes pratiques pour lamise en oeuvre d’une stratégie nationalepour la cybersécurité, intitulée «NationalCybersecurity Management System» quia été adoptée par les instances de l’UIT.Il détient un Certificat d’Administrateurde Sociétés (CAS), un Certificat d’AuditSI (CISA) et un Certificat des Risques SI(CRISC) (Ph. B.M.H)

    Dans son discours du vendredi 14 octobre devant les représentants des deux chambres, Sa Majesté a soulevé les difficultés que rencontrent les citoyens dans leur relation avec l’administration, et il a notamment souligné que «Il n’est pas raisonnable que le citoyen supporte les désagréments et les coûts des déplacements vers n’importe quelle administration, qu’il s’agisse d’un consulat, ou d’une préfecture, d’une commune territoriale ou d’une délégation régionale, surtout si le citoyen habite loin de cette administration et ne trouve personne pour l’accueillir ou le prendre en charge».
    Il a également abordé l’apport des technologies de l’information pour faciliter l’accès aux services de l’administration en rappelant que «l’utilisation des nouvelles technologies contribue à faciliter l’accès, dans les plus brefs délais, du citoyen aux prestations, sans qu’il soit nécessaire de se déplacer souvent à l’Administration et de s’y frotter, car c’est là la cause principale de l’extension du phénomène de corruption et du trafic d’influence».

    Portail unifié

    En vue de répondre à cette problématique, le futur ministre en charge du secteur des Technologies de l’information pourrait s’inspirer du programme «Al Morchid» conçu en 2009, dans le cadre de la stratégie «Maroc Numeric 2013», et à l’instar d’autres projets, il n’a pas vu le jour en raison de l’insuffisance de leadership et de gouvernance qui caractérise ce type d’initiatives transverses.
    Les services en ligne proposés dans le cadre de l’administration électronique devraient être regroupés au sein d’un portail unifié pour en faciliter l’accès aux 17,8 millions d’internautes marocains, et leur éviter de se perdre dans le dédale de la multitude de sites de l’Administration. Malgré le nombre important d’internautes et l’existence des services en ligne (voir encadré), les usages restent relativement limités. Pour renforcer les usages et permettre aux citoyens qui n’ont pas accès à l’internet ou qui n’ont pas la possibilité de le faire seuls, il serait judicieux de mettre en place un réseau d’espaces de services «Al Morchid» (voir schéma) en partenariat avec différentes parties prenantes, à l’instar de ce qui a été fait pour le paiement de la vignette en ligne. Chaque espace devrait disposer d’un équipement, d’une connexion internet et d’un personnel formé pour informer et assister les citoyens aussi bien en milieu urbain et rural, à accéder aux services offerts (actuels et futurs), moyennant un coût abordable.

    Facteurs clés de succès

    al_morchid_081.jpg

    Services e-Administrations regroupés au niveau d’un portail unifié pour en faciliter l’accès. Les citoyens pourront y accéder directement ou à travers le réseau «Al Morchid» qui sera constitué d’espaces de services dédiés au niveau des agences postales, agences bancaires, centres Ajialcom (Maisons de jeunes), cybercafés et centres de services)

    La réussite de ce programme national nécessitera la mise en place d’une gouvernance adéquate en impliquant les principales parties en particulier le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances, le ministère de la Justice et des Libertés, le secteur bancaire et Barid Al Maghrib.
    La mise en œuvre devrait être pilotée par un «Programme Management Office» qui disposera des ressources humaines compétentes et des ressources financières pérennes et adéquates (dont une partie pourrait provenir du FSUT – Fonds du service universel des télécommunications), ainsi que des structures de pilotage au niveau central et régional.
    Il faudrait également prévoir une charte «Al Morchid» pour insister sur l’éthique et la qualité des services offerts par les agents qui seront affectés à cette activité. Et auxquels une plateforme e-learning sera dédiée pour leur offrir une formation efficace et permanente. Un système de veille et d’évaluation sera instauré en vue de permettre un suivi rigoureux et une amélioration continue.
    Conformément aux règles de l’art, lors du lancement d’un programme, il faudrait prévoir des points d’évaluation des résultats répondant aux questions suivantes:
    - les bienfaits (Benefits) prévus initialement ont-ils été obtenus dans les délais prévus?
    - la valeur produite est-elle positive telle qu’elle est perçue par les bénéficiaires ciblés?
    Le nouveau gouvernement ou la future agence du développement du numérique (ADEN), qui devrait disposer de compétences de haut niveau, auront la possibilité d’agir rapidement (Quick Win) en mettant en place le programme national «Al Morchid», qui s’inscrit en droite ligne avec les orientations de Sa Majesté.

    Extrait des services en ligne destinés au citoyen

    1.    Carte nationale d’identité électronique
    2.    Passeport biométrique
    3.    Demande d’extrait de casier judiciaire
    4.    Permis de conduire et cartes grises
    5.    Paiement de la vignette en ligne
    6.    Guichet électronique de commande de documents administratifs  
    7.    e-Intermédiation sur le marché de l’emploi
    8.    Délivrance des autorisations, homologations et agréments
    9.    e-Consulat
    10.     MASSAR/Espace parents & élèves
    11.     Paiement en ligne des taxes
    12.     Borne de consultation des droits dans les tribunaux
    13.     Portail du consommateur
    14.     Guide des procédures administratives
    15.     Gestion des retraites publiques et privées
    16.     Portail de suivi des remboursements - Dossiers maladie
    17.     Système d’information et de réservation des produits touristiques
    18.     Prise de rendez-vous en ligne - Hôpitaux publics
    19.     Service de suivi des demandes «Talabi»

    Source: www.egov.ma

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc