×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    El Jadida aura son pôle urbain

    Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:4876 Le 14/10/2016 | Partager
    Un investissement de 5 milliards de DH
    Population ciblée: 134.000 habitants
    Une nouvelle université pour 34.000 étudiants

    «On veut apporter un bout de ville dans nos campagnes». L’affirmation est du gouverneur de la province d’El Jadida, Mouaâd Jamaï. Jeudi 13 octobre, devant un parterre d’hommes d’affaires, d’opérateurs économiques et de membres de la CGEM,  il a exposé, non sans fierté, aux professionnels les grandes ambitions et projets de cette province. Il s’agit en premier lieu de l’extension urbaine qui fait saliver promoteurs immobiliers et autres métiers connexes (architectes, bureaux de contrôle, géomètres, etc.).
    Le projet phare qui a été au centre des débats lors de cette journée économique consacrée aux opportunités d’investissement à El Jadida est sans conteste le projet Puma. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement des pôles urbains, porté par le Groupe OCP et le Département de l’économie et des finances via la direction des Domaines de l’Etat. Pour ce faire, une société projet avait été créée à cet effet dès 2013. Elle porte le nom de Société d’aménagement et de développement de Mazagan (Sadem). Cette dernière va investir quelque 5 milliards de DH dans ce projet. Fruit d’un partenariat public-privé, le pôle urbain de Mazagan s’étendra sur une superficie globale de l’ordre de 1.300 hectares. Quelque 614 hectares accueilleront les différentes composantes du projet notamment une zone résidentielle, un pôle académique, une zone de recherche et d’innovation, des équipements touristiques et culturels, des zones d’activité tertiaires… En outre, 186 hectares seront dédiés aux voieries principales, 311 autres aux espaces verts et 180 hectares constitueront une réserve foncière. Après la phase d’acquisition, de transfert et les études de faisabilité réalisées entre 2013 et 2015, les travaux d’aménagement du site démarreront dans quelques semaines et bien avant la fin de l’année en cours. La première tranche devra être livrée d’ici 2024 et concerne pas moins de 46.000 habitants. Elle sera adjacente à la nouvelle université (El Jadida compte quelque 34.000 étudiants répartis entre les facultés, les écoles et les instituts de formation). Autour de la nouvelle université, viendront se greffer des infrastructures d’apprentissage et de formation professionnelle et des installations dédiées à la recherche et l’innovation. La réalisation de la deuxième tranche du projet devrait démarrer dès 2025 et être achevée en 2029. Elle concerne 101.000 habitants en cumulé. Elle peut devenir un important centre  d’échange commercial bénéficiant à la fois du voisinage immédiat et aussi de celui de la grande métropole Casablanca.  Quant à la troisième tranche, elle sera réalisée entre 2030 et 2034. Pas moins de 134.000 habitants en cumulé vont en bénéficier. Elle sera axée principalement sur l’habitat induit et le tourisme. Auxquels il faut ajouter le développement de cliniques spécialisées.
    Situé le long de la côte atlantique, le Pôle Urbain de Mazagan assurera la jonction entre Casablanca, Azemmour et El Jadida. Sa finalité est d’accompagner le développement économique et social du futur Grand El Jadida et aussi de soutenir la dynamique de la plateforme industrielle de Jorf Lasfar.

    Nom de code: Puma

    Le Pôle urbain de Mazagan, ou Puma tel qu’on s’est plu à l’appeler lors de sa présentation jeudi, est, affirment ses concepteurs, un projet d’un genre nouveau. Son originalité réside dans le fait qu’il va permettre l’aménagement d’une ville moderne, portée par des métiers de pointe orientés vers l’innovation et le savoir  à travers le développement de plusieurs éléments structurants dont l’objectif est de soutenir le développement économique et social de toute la région d’El Jadida. Cela grâce notamment à la formation des compétences nécessaires. L’Université Chouaib Doukkali devrait accueillir pas moins de 35.000 étudiants d’ici 2023. Fort de ces acquis, le projet Puma va offrir des structures d’accueil, d’hébergement et d’accompagnement aux porteurs de projets.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc