×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Salon du cheval
    Les arts équestres traditionnels à l’honneur

    Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:4873 Le 11/10/2016 | Partager
    Représentés principalement par la tbourida
    Les troupes des différentes régions se disputeront le Grand Prix Mohammed VI
    La 9e édition se tient jusqu’au 16 octobre
    salon_du_cheval_073.jpg

    La tbourida sera l’attractivité principale au Salon du cheval. Elle attire chaque année de nombreux spectateurs amateurs de cet art équestre bien marocain (Ph. L'Economiste)

    C'est parti pour une nouvelle édition! La 9e. Déjà? Preuve, s’il en faut encore, que le Salon du cheval d’El Jadida a gagné en maturité. Cette édition qui se tient jusqu’au 16 octobre est placée sous le thème «Les arts équestres traditionnels». Le choix de ce thème n’est pas fortuit. En effet, il répond aux objectifs même du salon et qui sont contenus dans ses statuts, notamment la promotion de la culture équestre et le développement de la filière équine au Maroc.
    Aussi, un ensemble d’activités diverses et variées sont au programme et tournent autour de la vedette du salon: le cheval. Sport, culture, artisanat, économie… seront mis en exergue. Tout autant, d’ailleurs, que les métiers du cheval (sellerie, maréchalerie, armurerie, équitation et attelage). Pour l’édition 2016, le comité d’organisation a mis à l’honneur les arts équestres traditionnels marocains représentés principalement par la tbourida. Les meilleures «sourba» (troupes) des différentes régions du Royaume ont été conviées à cette manifestation. Elles se disputeront le Grand Prix Mohammed VI de tbourida dans le cadre de sa première édition. Cette 9e édition propose aussi un programme très riche et varié. Il  comprend, entre autres, le Show international «A» pur-sang arabe, la Coupe des éleveurs marocains de chevaux arabes, le Concours national des chevaux arabe-barbes, le Championnat international des chevaux barbes, le Concours international de saut d’obstacles et un autre Concours international également de saut d’obstacles comptant pour la qualification à la Coupe du monde et constituant la troisième étape du Morocco Royal Tour.
    Par ailleurs, le Salon dédie tout un ensemble d’activités aux plus jeunes. Cela grâce à l’organisation d’un concours de poneys et d’un concourt d'art pour jeunes talents, dans le cadre d’un village pour enfants.
    En outre, des spectacles équestres auront lieu quotidiennement afin de réunir les grands et petits autour de la célébration du cheval. Ils mettront en avant l’excellence équestre avec la participation de grandes figures internationales. Des conférences sur des thèmes scientifiques et culturels auront lieu également en vue d’échanger autour de grands sujets d’actualité telles «les cellules souches en médecine vétérinaire» et «la tbourida, un art parmi les arts équestres traditionnels marocains». Elles donneront l’occasion, comme c’était le cas lors des éditions précédentes, aux professionnels, chercheurs, étudiants et passionnés du cheval d’exposer et de discuter des nouveautés dans ce domaine.
    A noter que cette édition va honorer, comme à l’accoutumée, un pays de grande tradition équestre. Pour cette année, ce sont les Emirats arabes unis qui seront l’invité d’honneur du Salon.
    Connus par leurs pur-sang arabes, qui représentent l’une des meilleures races équines au monde, les Emirats seront présents pour partager avec le Royaume la passion du cheval et la volonté de développer la filière.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc