×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

RNI/Mohamed Abbou: «Nous allons proposer du concret»

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4841 Le 23/08/2016 | Partager
mohamed_abbou_041.jpg

Orientations du programme électoral, renouvellement des élites et alliances post-électorales, Mohamed Abbou, ministre délégué en charge du Commerce extérieur et membre du bureau exécutif du RNI, trace les priorités de son parti.

- L’Economiste: Quelles sont les principales orientations du programme électoral du RNI?
- Mohamed Abbou:
Le programme électoral du RNI est le résultat d’une démarche interactive, ouverte sur les compétences internes du Parti mais aussi externes. La société civile, les jeunes, les opérateurs économiques et le monde de l’éducation, ont été de grands contributeurs pour la formalisation de notre programme. Nous avons organisé plusieurs ateliers thématiques afin d’affiner ce programme. Loin des chimères et de la surenchère, nous souhaitons proposer aux Marocains des mesures concrètes, réalistes, pragmatiques,  que nous prévoyons d’engager aussitôt l’exécutif mis en place.
 
- Quels sont les critères fixés pour l'octroi des accréditations?
- L’intégrité, le dynamisme, l’attachement au projet de société du RNI et bien entendu la proximité par rapport à la base électorale. Depuis sa création, l’une des valeurs ajoutées du RNI a été d’intégrer de nombreuses compétences dans un système politique traditionnellement dominé par des militants fortement politisés mais n’ayant pas d’expertises dans la gouvernance. Nous présenterons aux Marocains des profils à même de pouvoir apporter une valeur ajoutée au sein de l’institution législative, et si les conditions le permettent au sein du prochain exécutif.

- Qu’en est-il des candidatures des jeunes et des femmes?
- Le RNI se fixe un impératif de renouveau. Nous allons présenter de jeunes candidats qui se soumettront pour la première fois à l’épreuve des urnes. Il existe au sein du parti une nouvelle génération qui émerge, porteuse d’idées novatrices. Nous croyons que la jeunesse est l’une des clés pour réconcilier les citoyens avec la politique, et nous allons le démontrer lors des prochaines élections. Le renforcement de la place de la femme est aussi au centre de notre démarche d’accréditation.

- Comment  négocier le dossier des alliances?
- Les élections sont une compétition démocratique pour obtenir un maximum de sièges au Parlement. L’alliance pour la formation d’une majorité est une seconde étape. Comme l’a toujours précisé le président du RNI, Salaheddine Mezouar, nous irons aux élections en tant que Parti autonome, ayant des ambitions et disposé à se battre pour renforcer sa représentativité sur l’échiquier politique. En fonction des performances que nous réaliserons, nos instances décideront des alliances à engager ou pas pour gouverner. Le moment venu et en fonction des résultats obtenus, chaque formation décidera du choix de ses partenaires. o
Propos recueillis par
Mohamed Ali MRABI

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc