×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Finances-Banques

Patrimoine de ménages
30% du PIB en dépôts à vue

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4814 Le 15/07/2016 | Partager
320 milliards de DH à fin 2015
Les produits d’épargne classiques plébiscités
patrimoine_menage_4814.jpg

L’évolution du patrimoine financier s’est renforcée tant au niveau des dépôts bancaires, des valeurs mobilières et de l’assurance vie

Les ménages marocains confortent leur patrimoine financier à 700 milliards de DH en 2015, une hausse de 45 milliards de DH par rapport à 2014. Cette évolution est principalement due à l’engouement des ménages pour les dépôts bancaires qui représentent 82% du patrimoine. Ils ont enregistré une évolution de 6,7%. Les types de dépôts qui attirent le plus de personnes sont les dépôts à vue. 320 milliards de DH y ont été injectés, soit 46% des avoirs financiers des ménages et près du tiers du PIB. Les comptes d’épargne viennent en deuxième position, ils concentrent 24% de placements bancaires à 135 milliards de DH en 2015. Les dépôts à terme se sont maintenus à 19% du patrimoine financier de ménages, pour totaliser 108 milliards de DH. Mais leur rythme de croissance s’est ralenti.
Les valeurs mobilières représentent 10% des actifs financiers des ménages, elles sont réparties entre les placements en titres de propriété, titres de créances privées et les bonds du Trésor, avec une énorme disparité entre eux. En effet, 88% de leurs placements vont vers les titres de propriété qui représentent pour eux un investissement sûr. L’évolution constatée est de 12,8% par rapport à 2014. Un enthousiasme particulier vers les placements en titres de créances privées en 2015 a été remarqué. Les titres négociables ont progressé de 66,67% et passent à 9 milliards de DH, contrairement à l’année d’avant où ils s’étaient établi à 3 milliards de DH. Du côté des placements en titres d’Etat, déjà peu convoités les années précédentes, ils se fixent à 0,1% en 2015. Les contrats d’assurance vie s’améliorent de 6,4% pour totaliser 55 milliards de DH.
Bank Al-Maghrib relève que le niveau d’endettement des ménages s’est alourdi, 5,1% contre 4,8% en 2014. La dette est de près de 300 milliards de DH. «L’endettement financier des ménages a continué d’être affecté majoritairement par le financement d’acquisitions de biens immobiliers», illustre la banque centrale.
Rapporté au PIB, le niveau de la dette s’élève à 30%. Ce ratio est plus élevé que celui des économies développées et émergentes (Brésil, Turquie...), et reste inférieur à celui des économies avancées (Royaume-Uni, Canada, Etats-Unis...).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc