×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    Amis bizarres

    Par Nadia SALAH| Edition N°:5358 Le 26/09/2018 | Partager
    nadia_salah.jpg

     

    Parmi les Européens, il y a les meilleurs alliés du Maroc. Personne ne le nie. De plus, contrairement à Alger par exemple, il y a bien longtemps que le Royaume n’a plus besoin d’adversaire extérieur pour légitimer son système politique intérieur.

    Il n’empêche que ces alliés deviennent très bizarres. Ainsi, Paris exprime en termes définitifs, de fortes critiques contre les «ingérences» de Moscou.

    On sait qu’il y a des ingérences partout. Même les petits en font chez les grands! Il n’empêche que c’est bien étrange.

    Vu du Maroc et sur l’échelle des abus de pouvoir violents et sans recours, on aurait placé les Etats-Unis loin devant tout le monde.

    Tels les abus sur les personnes avec le droit de se faire communiquer les comptes bancaires ou les données personnelles sous la menace de sanctions contre l’organisme dépositaire. Ou les «punitions monopolistiques» contre les entreprises qui utiliseraient le dollar avec les pays qui n’ont pas le bonheur de plaire à tel ou tel lobby, installé dans les méandres de la politique à Washington.

    Le circuit de la sanction a été très simplifié: nul besoin de prouver, il suffira d’évoquer le sujet pour encaisser les amendes et ruiner les positions commerciales acquises par les Européens.

    Mais, en dépit de ces abus détruisant les règles de la vie mondiale, c’est à Moscou que les Européens voient leurs ennemis.

    Bizarre aussi que des peuples, qui ont inventé tant de valeurs si nécessaires, ne parviennent plus à penser les migrations, eux, qui ont envoyé 130 millions des leurs vers le reste du Monde en moins de deux siècles.

    Incroyables aussi ces conseils ressassés partout et par tous de se méfier des Chinois. Quand on a vu passer l’esclavage, la colonisation, l’impérialisme, le surendettement… quand on voit le droit international saccagé comme il l’est aujourd’hui...

    Pourquoi l’Afrique devrait-elle redouter la Chine qui, pour l’instant, dit ce qu’elle fait et fait ce qu’elle dit?

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc