×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Agir

Par L'Economiste| Edition N°:1633 Le 29/10/2003 | Partager

Lorsqu'on est cadre et que l'on aspire à des postes ministériels, sans avoir nécessairement d'appartenance politique, il y a des parcours à suivre attentivement. Celui de Jettou par exemple. Le Premier ministre vient de nouveau de rassurer sur son pragmatisme. On serait tenté d'affirmer qu'il a rassuré doublement. D'abord, en rendant son arbitrage sur un dossier sensible, celui des accidents du travail en l'occurrence. Ensuite, en annonçant officiellement des programmes d'investissement pour un total de près de 2,2 milliards de DH, avec toute la symbolique qu'il y a derrière. N'en déplaise aux chantres de la sinistrose, lorsque l'investissement va, tout va. Les enjeux sont aisément décelables. Gageons que derrière un investissement de l'envergure de l'OCP, par exemple, se profilent d'autres petits investissements et marchés à saisir par le tissu industriel marocain.Juger de l'engagement d'un Premier ministre dans un contexte particulièrement favorable, -ce qui est le cas aujourd'hui-, peut être hâtif et empreint de subjectivité. Mais les faits sont là: on peut être apolitique et faire du bon travail, et plutôt que de pousser des cris de vierge effarouchée, beaucoup feraient bien d'en tirer les conclusions. Certains n'avaient même que cette appartenance comme atout. Or, on a vu à l'occasion de leurs piètres prestations électorales ou pour la prise de décisions importantes, que ce n'était pas suffisant. A plusieurs niveaux, Jettou a pris jusque-là des mesures encourageantes. Il ne s'agit pas de lui accorder un satisfecit candide mais simplement de prendre acte de sa volonté de faire mieux dans un pays confronté à de nombreux défis. Aujourd'hui, ce qui compte avant tout, c'est agir plus que gémir.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc