Flash

Mixité à Fès: Corrigé par l'Intérieur, El Azami s'isole

Par L'Economiste| Le 17/02/2017 - 16:49 | Partager
idrissi_isole_flash.jpg
 

Plus de 15 jours après la tenue de la session du conseil communal de Fès, le maire PJD n'a toujours pas adressé le PV définitif aux autorités locales. Dans ce qui semble un bras de fer entre Driss El Azami El Idrissi et le wali, Saïd Zniber, le premier veut imposer sa posture. Il ne sait pas toutefois que la loi stipule que le rapport définitif de l'assemblée communale doit être adressé aux autorités dans un délai ne dépassant pas deux semaines. "Or, ce délai n'a pas été respecté", affirme un haut responsable de la wilaya. Ce dernier ajoute que l'arrêté communal relatif aux cafés-chichas ne fait pas partie des compétences des élus. Pour rappel, le maire de Fès a décidé en début de semaine d'annuler l'arrêté communal interdisant la mixité dans les salons de coiffure et de beauté de Fès. Sa décision fait suite au tollé qui a suivi la session du 1er février. A noter que le ministère de l'Intérieur lui a signifié l'invalidation de son arrêté, jugé "anticonstitutionnel et discriminatoire et ne relevant pas des compétences du conseil communal".

J.R.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc