Flash

Fusillade sur les champs-Élysées

Par L'Economiste| Le 20/04/2017 - 20:55 | Partager
Vendredi 21 Avril 2017

12:59 Portrait: Karim Cheurfi, un récidiviste des attaques de policiers

Karim Cheurfi, 39 ans, qui a tué jeudi soir un policier sur les Champs-Elysées à Paris avant d'être abattu, était un récidiviste, manifestement obsédé par l'idée de s'en prendre aux forces de l'ordre, mais il n'était pas connu comme islamiste radicalisé. Né le 31 décembre 1977 à Livry-Gargan, autre commune de la banlieue nord-est de Paris, Karim Cheurfi avait été arrêté le 23 février par la police, soupçonné de vouloir tuer des policiers. Mais il avait été relâché le lendemain à l'issue de sa garde à vue, faute d'éléments, selon des sources proches de l'enquête. Depuis mars, il était visé par une enquête antiterroriste. Cet homme sans profession connue avait déjà eu affaire plusieurs fois à la justice, pour des faits de vols avec violence puis trois tentatives d'homicide. En février 2005, il avait été condamné à quinze ans de réclusion pour avoir tenté de tuer un élève gardien de la paix portant un brassard de police ainsi que le frère de celui-ci. Les faits remontaient à 2001: Karim Cheurfi, circulant au volant d'une voiture volée, avait pris la fuite après avoir percuté un autre véhicule. Armé d'un revolver, il avait grièvement blessé les deux frères qui tentaient de le rattraper. Deux jours plus tard, il avait tenté de tuer un autre policier dont il s'était saisi de l'arme durant sa garde à vue. Sorti de prison en juillet 2013, il sera de nouveau condamné en 2014 pour vol aggravé à quatre ans de prison dont deux ans de sursis avec mise à l'épreuve, mais sortira finalement en 2015, en liberté conditionnelle. Son attaque sur les Champs-Elysées a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), mais cette revendication pose question puisque l'organisation donne le nom de guerre d'un jihadiste belge nommé comme "Abu Yussef le Belge". Un papier portant un message manuscrit prenant la défense de Daech a pourtant été retrouvé près du corps de l'assaillant, a appris l'AFP vendredi de source proche de l'enquête. (AFP)

10:31 Hollande a rendu visite au policier blessé

 

10:12 Un fusil à pompe trouvé dans la voiture de Karim Cheurfi

 

09:53 Trois proches de l'assaillannt en garde à vue

 

09:18 L'homme signalé jeudi par les services belges à leurs homologues français et soupçonné d'avoir voulu se rendre en France, touchée jeudi soir par un attentat sur les Champs-Élysées, s'est présenté dans un commissariat d'Anvers, a indiqué vendredi le ministère français de l'Intérieur.

fusillage_champs13.jpg
 
 

07:49 Un avis de recherche visant un homme signalé par la Belgique transmis à la France

 

05:49 Une touriste a été "légèrement" touchée par balle, selon les autorités.

 

05:00 L'assaillant des Champs-Elysées (K.C) serait un Français né en 1977 en Seine-et-Marne. En 2005 il avait été condamné à 15 ans de prison pour avoir déjà tiré sur des policiers. Il n'était pas fiché S.

assaillant.jpg
 
 

00:12 Belge ou Français ? L'identité de l'auteur présumé est encore floue

 
Jeudi 20 Avril 2017

23:01 Perquisition est en cours au domicile de l’assaillant présumé, en Seine-et-Marne

 

22:50 Un hommage national sera rendu au policier tué

fusillage_champs5.jpg
 
 

22:42 L'organisation djihadiste Etat islamique revendique l'attaque des Champs-Elysées par son organe de propagande Amaq.

 

22:27  François Hollande a promis dans une allocution télévisée depuis le palais de l'Elysée une "vigilance absolue" pour sécuriser la présidentielle, dont le premier tour se tient dimanche. Hollande a convoqué un conseil de défense, vendredi matin à 8 heures.

 

22:00 "L'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée", a indiqué devant la presse, près du lieu de l'attaque, le procureur de la République de Paris, François Molins. Mais il s'est refusé à la dévoiler, en raison des nécessités de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste.

hollande_allocution.jpg
 
 

20:55 Fusillade sur les champs-Élysées

Un policier a été abattu d'une balle dans le dos durant une fusillade survenue dans la soirée aux champs-Élysées. Le tireur présumé a également blessé grièvement deux autres policiers avant d'être neutralisé. Pour le moment, l'identité du tireur n'a pas été dévoilée. La préfecture de police a conseillé d'éviter le secteur des Champs-Elysées. Une intervention est en cours. Des vérifications sont en cours ainsi que des opérations de déminage du véhicule de l'assaillant, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Par ailleurs, une réunion de crise se tient entre le président François Hollade, le premier ministre Bernard Cazeneuve et le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl. Quelques heures après la fusillade, le président français a confirmé la piste terroriste. D'ailleurs, Daech vient de revendiquer l'attentat.

bloggif_58f92189d1dde.jpeg
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc