Flash

Fès- Subsahariens : L’ONCF veut récupérer son terrain squatté

Par L'Economiste| Le 28/09/2017 - 14:25 | Partager
Fès- Subsahariens : L’ONCF veut récupérer son terrain squatté

Les autorités locales de la ville de Fès sont en négociation avec les subsahariens qui squattent un terrain appartenant à l’ONCF. L’opération vise le lancement d’un important projet. À noter que l’Office est le premier investisseur institutionnel de la région. À elle seule, Fès profitera d’un port sec, la restauration de l’hôtel Palais Jamaî, et la réalisation d’une cité pilote, à proximité de la gare ferroviaire, et comprenant des habitations et des commerces. C’est pour permettre la concrétisation de cette cité que l’Office aurait déposé une requête au tribunal de Fès. Objectif : opérer l’évacuation d’environ 400 migrants clandestins dans les plus brefs délais. Refoulés des villes frontalières et volontairement dirigés vers la capitale spirituelle, pour les rendre moins « visibles » et moins éligibles au départ vers l’Europe, ils y ont élu « domicile » avec les moyens du bord. « Maintenant, il va falloir trouver des solutions et évacuer également tous les « bidonvilles » de quelque 4.000 clandestins », estime un militant associatif. Et d’ajouter : « il ne faudrait plus les ramener des autres villes vers Fès…celle-ci est déjà meurtrie par ses propres problèmes ».

Y.S.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc