Flash

Déclarations algériennes : Nouvelles condamnations marocaines

Par L'Economiste| Le 22/10/2017 - 09:54 | Partager
Déclarations algériennes : Nouvelles condamnations marocaines

Après les banques marocaines (Voir "Déclarations du MAE algérien : Les banques marocaines réagissent"), Royal air Maroc (RAM) a également réagi à la sortie du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, qui accusait la compagnie nationale de ''transporter autre chose que des passagers''. Dans un communiqué, RAM s’est indignée des ''propos calomnieux'', estimant notamment que l’Organisation de l’aviation civile Internationale (OACI) n’accepterait pas que l’un de ses membres, ''permette à sa compagnie aérienne de transporter des matières illicites''. D’ailleurs, la compagnie rappelle sa position en Afrique et ses différents partenariats noués à travers le monde. Elle se dit ainsi prête à ''faire respecter son honneur, celui de ses 4.000 collaborateurs et de ses 7 millions de passagers, dont 2 millions de passagers africains, en usant de toutes les voies de droit qui lui sont offertes''.

A noter également que le RNI a regretté les déclarations "incompréhensibles" et "erronées" du MAE algérien, estimant que "ces messages négatifs entravent le rapprochement entre les acteurs économiques et les institutions financières des pays et de la région".

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc