Flash

Déchets dentaires : Situation préoccupante à Rabat/Kenitra

Par L'Economiste| Le 18/10/2017 - 14:59 | Partager
Déchets dentaires : Situation préoccupante à Rabat/Kenitra

Le Centre anti-poison et de pharmacovigilance (CAMP) vient de dévoiler des données inquiétantes sur la gestion des déchets dentaires dans les provinces de Rabat et Kénitra. Dans une nouvelle enquête, l’établissement affirme que "42% des praticiens jettent les déchets d’amalgame contenant du mercure dans les poubelles publiques". Le pourcentage de dentistes se débarrassant de ces déchets avec l’aide de sociétés spécialisées ne dépasse pas les 10%, souligne l’enquête. Cela constitue un danger pour la santé publique et l’environnement. En effet, le mélange de ces déchets à ceux issus des ménages "pose un grand risque pour l’homme et l’environnement", explique le CAPM.

Concernant leur gestion, plus d’un tiers des cabinets dentaires interrogés (38%) affirment confier cette responsabilité aux femmes de ménage ou aux secrétaires, contre 26% où la tâche est assurée par les dentistes et assistants. Cette situation s’explique surtout par l’absence de formation dans le domaine, selon le CAPM.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc