Flash

AUDIO / Casablanca : La moitié des dos-d’âne pas aux normes

Par L'Economiste| Le 10/01/2017 - 17:49 | Partager
dos_danes_jarfi_trt.jpg
 

Sur les 4.500 ralentisseurs de Casablanca, plus communément connus sous le nom de "dos-d’âne", plus de 50% ne sont pas réglementés. Le chiffre est donné par Driss Moulay Rachid, DG de Casa-Aménagement, qui s’est confié au micro d’Atlantic Radio. Selon le patron de la SDL, ces non-conformités concernent soit la forme de ces ralentisseurs, soit leur emplacement. Pour y remédier, des commissions de circulation préfectorales, présidées par le gouverneur de la Préfecture d’arrondissement, étudieront au cas par cas le maintien ou non de ces dos-d’âne et le cas échéant les remettre aux normes. Le coût de cet aménagement est estimé à 8 millions de DH.

Driss Moulay Rachid, DG de Casa-Aménagement au micro de Ghizlaine Rmazi d'Atlantic Radio

 

L'Economiste vous conseille

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc