Flash

75% des clients de l’ONEE payent moins de 100 DH par mois

Par L'Economiste| Le 25/05/2018 - 14:13 | Partager
75% des clients de l’ONEE payent moins de 100 DH par mois

Le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah a indiqué que 75% des clients de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) payent moins de 100 DH par mois puisque leur consommation ne dépasse pas la première et la deuxième tranche. Réagissant aux réactions de certains sites mettant en doute ces données, Rabbah a souligné que le gouvernement a adopté depuis 2014 un nouveau système de facturation, qu’il a tenu à maintenir pour soutenir la capacité d’achat des citoyens à revenu limité. Ce régime comprend deux tarifications au niveau de la consommation d’électricité des ménages, la première porte sur la tarification progressive des clients qui consomment en moyenne moins de 150 kilowatt/heures et qui représentent plus de 80 % de l’ensemble des clients de l’ONEE.

Dans ce cadre, deux tarifications s’appliquent à cette catégorie, à savoir la tarification de la première tranche, dont le prix du kw/h est de 0,9010 DH, et qui s’applique à une consommation inférieure ou égale à 100 kw/h, tandis que le prix de la tarification de la seconde tranche, dont le prix du kw/h est de 1,0732 DH, s’applique à une consommation supérieure à 100 kw/h mais ne dépassant pas 150 kw/h. Le prix de facturation pour les clients faisant partie de cette catégorie (qui consomment moins de 150 kw/h) ne doit en aucun cas dépasser le montant de 163,42 DH par mois, toute taxe comprise. La deuxième tarification du nouveau régime de facturation est la tarification sélective qui concerne les clients dont la consommation mensuelle dépasse 150 kw/h. Elle porte sur quatre tranches soumises à une tarification sélective.

Le taux mensuel de consommation d’électricité concernant les clients de l’ONEE ménagers se chiffre à 124 dh par mois toutes taxes comprises.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc