Documents

De belles carrosseries et du charme

Le Salon de Genève 2016 ne déroge pas à la règle des hôtesses! L’Economiste en profite pour vous proposer un best of non exhaustif des plus jolies filles présentes à cette 86e édition. Ces filles s’exhibent au plus grand bonheur des «chasseurs d’images». «Bien plus qu’un simple «objet» de décoration, ces mannequins doivent offrir le meilleur d’elles-mêmes dans le Salon mondial de la capitale suisse», estiment les habitués du Geneva Motorshow. Beauté, sensualité, sourire et disponibilité, l’hôtesse est le trait d’union entre le visiteur et la marque. Et le Salon auto de Genève est un florilège d’hôtesses de charme, innovations high-tech, et voitures de rêve… Le rendez-vous est donné au Palexpo du 1er au 13 mars. L’Économiste est sur place, à l’invitation du groupe Renault, pour vous faire vivre au plus près cet événement.  

Supplément: Stratégie numérique des entreprises

  Une nouvelle révolution informatique ? A l’aube de la quatrième révolution industrielle, de l’émergence des objets connectés, de l’impression 3D et de l’Intelligence Artificielle, les entreprises doivent aujourd’hui intégrer de nouveaux modèles de développement incluant notamment la mobilité de leurs collaborateurs et l’externalisation de leurs données dans le Cloud. La mondialisation a changé les règles du jeu commercial et la conquête de nouveaux marchés n’a plus de frontière. Le développement exponentiel de la téléphonie mobile et d’Internet, désormais accessible au plus grand nombre à travers les smartphones et les tablettes numériques, ont également contribué à une redéfinition du schéma organisationnel de l’entreprise. L’informatique n’est plus aujourd’hui la chasse gardée de l’ingénieur informaticien, enfermé dans sa salle blanche, imposant sa vision du développement de l’entreprise dans des langages Cobol, Pascal ou Fortran réservés à quelques initiés. Aujourd’hui, la DSI, la direction des systèmes d’information, agit à tous les niveaux du développement de l’entreprise et accompagne la mise en oeuvre de son plan stratégique. Mais cette ouverture sur le monde à travers la Toile apporte aussi son lot de contraintes à l’entreprise, qui doit non seulement garantir la protection des données personnelles de ses collaborateurs, de ses partenaires et de ses clients, mais aussi faire face aux menaces des cyber-pirates. Toutes ces évolutions, et celles à venir, imposent aujourd’hui la mise en oeuvre d’une véritable stratégie numérique de l’entreprise. A travers ce numéro spécial, L’Economiste vous invite à explorer les différentes problématiques liées à cette nouvelle donne digitale, de l’architecture de vos réseaux à la sécurité informatique en passant par les CRM, la dématérialisation, le BYOD (ndlr : Bring your own device), le Cloud ou encore les télécoms. • KD Supplément réalisé par le service technique de L’Economiste indépendamment de la rédaction - Informations données à titre indicatif des entreprises Stratégie numérique supplément

Piscines Tendances 2016

Même si l’arrivée des beaux jours n’est pas pour demain, vous pouvez dès aujourd’hui vous préparer à plonger et à nager dans les eaux tièdes de votre piscine. Des plus classiques en béton armé projeté ou modulaire, aux bassins «natures» en bois faciles à monter, en passant par les piscines en kit faites de panneaux modulables en acier, polymères, aluminium, béton, bois, ou encore les pergolas qui s’installent partout, ce supplément de L’Economiste vous offre un aperçu des tendances 2016. Supplément réalisé par le service technique de L’Economiste indépendamment de la rédaction - Informations données à titre indicatif

La Biennale aux couleurs du street art

Pour la première fois, la Biennale de Marrakech fait la part belle au street art, une discipline considérée jusque-là comme un art rebelle et underground. Aujourd’hui, cette pratique est désormais reconnue comme un art à part entière et se laisse découvrir sur les façades aux quatre coins du globe. Le street art est ainsi devenu le mouvement artistique le plus important depuis l’impressionnisme. Appelé MB6 Street Art, le projet parallèle de la 6e édition de la Biennale de Marrakech a invité 11 artistes de renom venus d’Allemagne, du Royaume-Uni, de France et même du Maroc. A travers ce volet d’art urbain curaté par Vestalia Chilton, les femmes ont été mises en avant  dans ce milieu habituellement dominé par les hommes. Elles sont d’ailleurs trois à participer au projet. Parmi les street artistes présents, l’on retrouve notamment Giacomo Bufarini plus connu sous le nom de Run, LX One, Lucy MacLauchlan, Kalamour… Une galerie en plein air à découvrir dans les ruelles de la médina de la ville ocre où la modernité des œuvres s’allie à l’héritage architectural ancestral de Marrakech. Reportage photos, Urbanpresents.net

Compétences RH/Inspection du travail: La grande panne

  • A peine 450 inspecteurs pour tout le Maroc • Partagés entre contrôle, médiation et une multitude de secteurs • Zéro recrutement entre 2011 et 2015!   (Pages IV & V)    •  Bientôt un réseau national pour le transfert de technologie (Page III) •  L’Université euroméditerranéenne de Fès s’allie à la Sorbonne (Page III) •  Un premier incubateur privé dans les IT pour Marrakech (Page VI)

Biennale de Marrakech: Au Badii, du gigantisme en plein air

Le site mythique du palais Badii abrite des œuvres monumentales en plein air. Sur l’une des façades du site, l’artiste ghanéen El Anatsui  a créé une fresque gigantesque réalisée à l’aide de capsules de bouteilles aplaties et «cousues» avec du fil de fer. Trônant en plein palais Badii, une installation dans l’eau de l’Algérien Rachid Koraïchi. Arrivant sur le deuxième espace, un parachute comme tombé du ciel sur l’une des façades. L’installation est de l’artiste Radhika Khimji de Oman. Œuvre étonnante, celle de Fatiha Zemmouri qui ne manque pas de susciter la curiosité du public avec son rocher géant coincé entre deux murs. La visite se poursuit avec deux installations qui se font écho de la Koweitienne Saba Innab puis avec une exposition de pièces différentes ressemblant à des ruines fantomatiques de Jumana Manna. Clou du spectacle, «Toi un coquelicot-Un coquelicot moi aussi», une performance de la Japonaise Megumi Matsubara et Marine Chesnais. A. B. Reportage photos, Abderrahmane MOKHTARI

Biennale de Marrakech: Petite ballade au palais Bahia

Les amateurs d’art peuvent se réjouir, la 6e édition de la Biennale de Marrakech est enfin prête d’accueillir le public. L’exposition principale curatée par Reem Fadda a investi le palais Bahia d’œuvres d’ici et d’ailleurs. La commissaire a choisi d’ouvrir l’exposition avec une œuvre de l’artiste maroco-belge Eric Van Hove. Ayant participé à la dernière biennale, cette introduction marque la continuité de l’évènement.  Cette exposition propose également des installations vidéo que l’on peut découvrir au fur et à mesure sur le site. Dans un autre espace, l’on retrouve réunies les œuvres de Belkahia, Melehi et Chebaa. Une exposition commissariée par Selma Lahlou et Fatima Zahra Lakrissa. Le palais Bahia abrite aussi les œuvres d’artistes comme Khalil El Ghrib, Al Loving, Oscar Murillo, Dineo Seshee Bopape, et bien d’autres.  A ne pas rater toutefois l’exposition collective curatée par  Omar Berrada autour de l’œuvre d’Ahmed Bouanani.  Participent au projet, Yto Barrada, Mohcine Harraki et Sara Ouhaddou. A. B.

Compétences RH: Arabisation, la grande chimère

• Basée sur des motivations identitaires, mais irréalisable sur le terrain • Les deux tiers des élèves sont faibles à moyens en arabe classique • Associée à la religion, à la littérature et aux jobs mal payés, beaucoup ne s’en soucient pas (Pages IV & V)   • La batterie «remplissable», dernière trouvaille de Rachid Yazami (Page III) • Contre les CV trompeurs, mettez vos candidats en situation (Page VI) • Forum des études en France: Les filières scientifiques plébiscitées (Page II)

Handicapés: L’insertion par le travail

Le Centre d’insertion et d’aide par le travail (CIAT) introduit de nouvelles solutions à l’exclusion socioprofessionnelle des jeunes en situation de handicap. Le CIAT de Salé compte 6 unités spécialisées dans l’agriculture bio, l’élevage de poulet bio,  la production horticole, les services de restauration et de boulangerie-pâtisserie ou encore un atelier de montage de chaises roulantes (Reportage photos, Abdelmjid BZIOUAT)

Enfants des rues: De trop rares initiatives

• Agressions, viols, persécution… lot quotidien dans le Souss comme dans le reste du Maroc • Le travail associatif et les actions de l'INDH insuffisantes à elles seules • Où est passé le plan ficelé par Nouzha Skalli en 2011?
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc