Affaires

Agadir: Une chanson en hommage à la ville

Par L'Economiste | Edition N°:858 Le 22/09/2000 | Partager

. Paul Copo, chanteur français, a réalisé récemment une chanson sur la capitale du Souss, intitulée «Agadir Oufellah». L’auteur-compositeur a fait don de plus de 2.000 CD«C’EST un petit point rond comme l’on voit sur les cartes. Un grain de beauté lumineux aux portes du désert. Une ville fascinante chargée d’histoire…». C’est ainsi que commence la chanson que Paul Copo, auteur-compositeur et chanteur français a réalisée récemment sur Agadir.«L’idée d’offrir ce cadeau à l’occasion du quarantième anniversaire de la reconstruction de la ville, est née à la suite de mes multiples séjours de vacances dans ce site. C’est mon témoignage d’amour pour cette ville», révèle-t-il. Intitulé «Agadir Ouffelah», le nouveau tube sur la capitale du Souss est une chanson gaie et rythmée. Sur un air oriental, elle vante la beauté et les charmes de la cité. Elle narre également l’histoire de la ville. Ainsi, pleine de nostalgie, elle rappelle la terrible tragédie du tremblement de terre qu’a connue Agadir en 1960 et rend hommage aux disparus de ce douloureux événement. Par la même occasion, elle raconte la renaissance de la cité et optimise son avenir.Pour produire son CD, le chanteur a fait appel à plusieurs sponsors de la ville. Toutefois, malgré leurs promesses et l’intérêt qu’ils ont montré pour le projet, ils n’ont finalement apporté aucun soutien financier pour sa réalisation. Cela n’a pas empêché l’auteur-compositeur, qui reste discret sur le coût de l’opération, de mener par ses propres moyens son projet. Récemment, lors d’un séjour à Agadir, pour se reposer et faire connaître sa chanson, il a offert plus de 2.000 CD à des oeuvres sociales, indique-t-il.Natif de Tunisie, Paul Copo a commencé à chanter dès l’âge de 15 ans, raconte-t-il. A son actif entre autres, un album et huit 45 tours. Il a également composé des musiques de films publicitaires. De même, il est aussi l’auteur d’un grand nombre de chansons qu’il garde cachées de son public, avoue-t-il. Grand voyageur, il puise son inspiration pour composer ses musiques dans les sites qu’il visite et chez les peuples qu’il croise, dévoile le chanteur. A Paris, il dispose d’un orchestre qui l’accompagne pour animer des soirées.M. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc