International

Tourisme: Regain de forme

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5403 Le 03/12/2018 | Partager
Progression des arrivées au cours des neuf premiers mois de 2018
Une forte demande dans un contexte économique favorable
Le Maroc devrait profiter de cette tendance

Les derniers indicateurs du secteur touristique s’affichent au vert. Etablis par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), ils font apparaître une hausse interannuelle de 5% des arrivées des touristes internationaux au cours des neuf premiers mois de l’année 2018.

Ces chiffres traduisent le maintien d’une forte demande dans un contexte économique général favorable, selon le baromètre du secteur daté de novembre 2018. Toutes les régions du monde ont bénéficié d’une croissance du tourisme international, alimentée par la demande en provenance des grands marchés émetteurs (voir illustration).

Malgré une croissance relativement plus faible de juillet à septembre, l’Organisation estime que les destinations à travers le monde ont reçu 1,83 milliard d’arrivées internationales au cours de la période allant jusqu’à septembre, soit 56 millions de plus que pour la même période en 2017.
A cette date, les arrivées ont augmenté de 7%. C’est la plus forte performance depuis la crise économique mondiale et largement au-dessus des prévisions à long terme de l’OMT de 3,8% par an pour la période 2010-2020.

Les résultats 2018 à ce jour cadrent avec les prévisions tablant sur une croissance de 4 à 5% sur l’ensemble de l’année. Les neuf premiers mois de l’année représentent en général les trois quarts environ du total des arrivées internationales annuelles, sachant qu’ils recouvrent la période de haute saison dans l’hémisphère Nord (juillet-août).

A quelques exceptions près, les données préliminaires sur les recettes du tourisme international confirment la tendance positive observée pour les arrivées, avec des résultats particulièrement solides dans les destinations d’Asie et d’Europe. Le Royaume-Uni arrive en tête du peloton avec plus 12% des recettes touristiques malgré une baisse des arrivées. En Australie, elles ont augmenté de 11%. La France et l’Italie ont bénéficié aussi d’un accroissement de 8% et de 6% des recettes, cadrant avec leur croissance des arrivées. Aux Etats-Unis, en Espagne et en Allemagne, une progression de 3% a été signalée. En Asie, les recettes touristiques sont en croissance notamment en Chine (+ 21%).

Les données préliminaires sur les dépenses touristiques reflètent l’augmentation de la demande en provenance des grands marchés émetteurs. La Russie (avec +15% des dépenses) poursuit son net redressement après plusieurs années de repli. Le Royaume-Uni affiche 10% de progression malgré la faiblesse de la livre sterling par rapport à l’euro et au dollar.

Quant à la France, les dépenses touristiques grimpent de 10% après plusieurs années de croissance plutôt stationnaire. Les Etats-Unis, deuxième plus gros marché émetteur au monde, ont eu plus de 7%, conforme aux résultats de ces dernières années. En Chine, premier marché émetteur, les dépenses au cours des six premiers mois 2018 se sont inscrits en légère baisse, sous l’effet de la dépréciation du yuan.

Fatim-Zahra TOHRY

                                                                           

Retour en force du Maroc dans les brochures

AU cours des huit premiers mois 2018, l’activité touristique a maintenu sa croissance (voir aussi notre édition N° 5381 du 29/10/2018). Le nombre des arrivées aux postes-frontières a atteint 8,7 millions, soit une progression de 8% par rapport à la même période de 2017. Selon les derniers chiffres du ministère du Tourisme, l’affluence des MRE, qui représentent un peu moins de 50% des arrivées avec 4,33 millions, est en quasi-stagnation par rapport à fin août 2017 (+2%). Le nombre des touristes étrangers, qui ont visité le Maroc durant les huit premiers mois de l’année, a grimpé de 14%, totalisant 4,37 millions.

Outre des destinations-phares de l’Europe du Sud (Espagne, Italie, Portugal et Grèce) qui attirent toujours plus de vacanciers, le Maroc et surtout la Tunisie effectuent un retour en force dans les brochures des voyagistes pour 2018. Par exemple, pour TUI France, important opérateur touristique dans l’Hexagone, le Maroc figure parmi le top des destinations et il est cité dans la catégorie «de bons plans voyages».

Rappelons que les arrivées touristiques ont finalement atteint 11,35 millions à fin 2017, soit une évolution de 10% par rapport à un an auparavant. La majorité des marchés émetteurs a enregistré des hausses à deux chiffres. Malgré ces performances, le pays est encore loin des 20 millions de touristes attendus pour 2020. Les professionnels aspirent aussi à une relance du secteur (cf. notre édition N° 5194 du 24/01/2018).

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc