Economie

Registre social unifié: Laftit promet une guerre aux «passagers clandestins»

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5403 Le 03/12/2018 | Partager
Deux mécanismes pour verrouiller l’accès aux aides sociales
Une Agence nationale et une plateforme électronique pour gérer le dispositif
abdelouafi_laftit_003.jpg

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur: Le Registre social permettra de corriger les dysfonctionnements liés à la multiplicité des programmes de protection sociale (Ph. Bziouat)

Très attendu, le registre social sera bientôt mis en marche. Les grandes lignes du dispositif ont été présentées par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, lors de la dernière réunion du Conseil du gouvernement. Sur le papier, ce registre devrait assurer une meilleure traçabilité des bénéficiaires des programmes sociaux et, surtout, leur meilleure identification. Et par ricochet, mettre un peu d’ordre dans le maquis de différents dispositifs.

Actuellement, la multiplicité des programmes de protection sociale entraîne  une série de dysfonctionnements. Par exemple, «l’absence de coordination conduit parfois à exclure des personnes qui auraient dû être éligibles, et qualifier indûment d’autres», a expliqué Mustapha El Khalfi, ministre en charge des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement.

Le registre social unifié sera au centre du dispositif de distribution des aides prévues par les différents programmes, notamment en déterminant les personnes éligibles, sur la base de critères précis et objectifs, liés à des scores calculés à partir des données socioéconomiques», a fait savoir le ministre de l’Intérieur.

Cette base de données des allocataires des aides sociales sera adossée à un registre national de la population. Celui-ci permettra de «regrouper et de conserver les données relatives aux citoyens, qui seront dotés d’un numéro civil et social unique. Ce dernier sera également octroyé aux résidents étrangers». La gestion des deux registres, social et de la population, sera assurée par une agence dédiée.

Ce registre social sera un «dispositif transparent, basé sur une approche intégrée, couvrant les différents programmes de protection sociale, permettant d’inscrire les familles répondant aux critères d’éligibilité», déclare le ministre de l’Intérieur. Il promet qu’il en sera fini avec des «passagers clandestins» qui avaient par exemple inondé le programme d’accès aux soins à l’hôpital public. Tout le monde a en mémoire le fameux certificat d’indigence réservé en principe aux ménages les plus pauvres. Avec le temps, comme par hasard, 3 patients sur 5 qui se présentaient à l’hôpital faisaient valoir ce certificat.

Pour assurer une implémentation efficiente du nouveau dispositif, une série de chantiers doit d’abord être finalisée. En tête, l’élaboration et l’adoption des lois et décrets relatifs aux deux registres, social et de la population. Idem pour le texte fondateur de la nouvelle Agence nationale des registres.

Autre prérequis: la mise en place d’une plateforme électronique et des programmes informatiques pour la gestion des deux registres, dotés de mécanismes biométriques. L’implémentation du nouveau système de ciblage devra être accompagnée, selon le ministre de l’Intérieur, d’une campagne de vulgarisation et de sensibilisation.

Elargir la couverture

La présentation des grands axes du nouveau registre social unifié intervient quelques jours après la tenue des Assises nationales de la protection sociale. Lors cette rencontre, les différents intervenants ont souligné que l’absence de convergence des programmes de protection est l’une des principales faiblesses du système actuel. «Le nouveau système permettra de résoudre ce problème», a estimé Saâdeddine El Othmani. Pour lui, ce chantier sera complété par d’autres mesures, s’inscrivant dans le cadre de l’amélioration de la protection sociale de tous les citoyens. Il a insisté sur l’urgence d’accompagner cette dynamique par l’accélération de l’élargissement de la couverture sociale au profit des indépendants, des professions libérales et des autres catégories similaires.

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc