Régions

Tanger: Fortes pluies pour la fin de l’automne

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5397 Le 23/11/2018 | Partager
Les perturbations atmosphériques ont bloqué le trafic maritime au port de Tanger
La Corniche a souffert de la force des vagues et des inclémences
tanger-fortes-pluies-097.jpg

Le front des vagues a généreusement balayé la Corniche de Tanger et ses installations lors des trois derniers jours d’inclémences (Ph. Adam) 

Une saison d’automne bien arrosée que celle qui s’achève au Nord. La ville de Tanger connaît depuis dimanche dernier une vague de fortes averses pour cet avant-dernier épisode automnal en prélude de l’hiver. Plusieurs dizaines de millimètres de précipitations ont été enregistrés à Tanger lors de ces trois derniers jours accompagnés d’éclairs et de forts vents.

La ville, construite en grande partie en pente n’a pas trop souffert de ces inclémences, à l’exception de quelques caves d’immeubles inondées. Le trafic maritime par contre a dû endurer une forte houle qui a atteint par endroits les 5m, obligeant à l’annulation durant deux jours des voyages sur la ligne Tanger-Tarifa.

Le port TangerMed a réussi, quant à lui, à maintenir ouvert le trafic de voyageurs même si quelques départs ont souffert de retards en raison du mauvais temps. Le port exploite des ferrys de grande taille peu sensibles à la forte houle, mais en fonction de l’âge et de la motorisation, les conditions de la traversée peuvent devenir rapidement insupportables, surtout pour les personnes sensibles au mal de mer.

Cette situation a affecté quelque peu le nombre de voyageurs, surtout les touristes espagnols qui sont tentés par des citybreaks à Tanger et les excursionnistes, mais la portée est minime, vu que novembre et décembre ne constituent pas en général une période de forte affluence.

Au port à conteneurs, les fortes rafales de vents ont obligé à prendre des mesures de sécurité supplémentaires comme la sécurisation via des câbles des conteneurs stockés ou de l’arrêt de l’exploitation en cas extrême.

La plage de Tanger a elle aussi souffert de ces inclémences météorologiques avec des vagues qui ont envahi une partie de la corniche, fait assez rare même en hiver. La force de la houle a fait avancer le front des vagues qui pendant deux jours ont généreusement arrosé la corniche et ses installations récemment mises en place pour reprendre dès mercredi leur niveau normal.

Selon les prévisions météorologiques, un retour du beau temps et du soleil est prévu à partir de mardi prochain.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc