Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5388 Le 08/11/2018 | Partager

■ Des passagers d’avion se plaignent d’une cargaison malodorante

cari_insolite_088.jpg

Une cargaison de durian, ce fruit asiatique particulièrement malodorant, a provoqué l'immobilisation d'un appareil indonésien pendant une heure après une rébellion des passagers refusant de s'envoler en subissant sa puanteur. Le durian est très prisé des gourmets du sud-est asiatique qui le considèrent comme le «roi des fruits» grâce à sa texture crémeuse et son goût similaire à certains fromages bleus, mais son odeur est comparée par ses détracteurs à celle des égouts, du vomi ou de chaussettes sales. Il est interdit dans les lieux publics dans plusieurs pays d'Asie. Les passagers du vol de Sriwijaya Air, qui devait partir de Bengkulu sur l'île de Sumatra vers Jakarta lundi, ont refusé d'embarquer, incommodés par l'odeur et inquiets du poids de la cargaison. Le transporteur aérien a reconnu que les soutes de l'appareil étaient chargées de plus de deux tonnes du fruit malodorant, mais a souligné que cette cargaison était sans danger et que l'odeur devait se dissiper une fois en vol. Finalement, le transporteur aérien a débarqué la cargaison de durian et les passagers ont pu repartir une heure plus tard vers Jakarta.

■ Un vin de 2.000 ans d'âge découvert dans une tombe
Des archéologues chinois ont découvert, dans une tombe de la province du Henan (centre-est), un récipient en bronze vieux de 2.000 ans contenant un liquide qui pourrait être du vin, a annoncé mardi l'agence Chine nouvelle. Le récipient scellé contenait environ 3,5 litres d'un liquide jaune qui avait une forte odeur de vin chinois lorsqu'il a été ouvert, ont indiqué les archéologues.
Ce liquide sera soumis à des examens de laboratoire pour déterminer sa teneur en alcool, a indiqué mardi Shi Jiazhen, chef de l'Institut d'archéologie et des vestiges culturels de la ville de Luoyang. Une lampe en forme d'oie sauvage a été également découverte dans la tombe, qui abritait des restes de la personne qui y avait été ensevelie, a ajouté M. Shi. Le vin daterait de la dynastie des Han occidentaux (202 av J.C. à 8 apr J.C). L'agence n'a pas précisé comment le récipient avait été fermé et le liquide préservé sans s'être évaporé.
Des découvertes d'alcool datant de cette période ont déjà été faites, a relevé l'agence, précisant que les boissons alcoolisées à base de riz et de sorgho, souvent conservées dans des récipients ouvragés en bronze, jouaient un rôle important dans les cérémonies et les rituels. En 2010, des archéologues ont découvert un récipient vieux de 2.400 ans contenant de la soupe dans une tombe mise au jour lors de travaux d'extension de l'aéroport de Xian, non loin du mausolée de l'empereur Qin et sa célèbre armée de guerriers et de chevaux en terre cuite.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc