Courrier des Lecteurs

GMT+1: A-t-on pensé aux conséquences?

Par L'Economiste | Edition N°:5388 Le 08/11/2018 | Partager
cari_courrier_088.jpg

■ Gardons les mêmes horaires
A quoi bon se compliquer la vie à changer les horaires de l’école ou encore de l’administration? Après une certaine période d’adaptation, tout le monde s’habituera et tout rentrera dans l’ordre. Il faut tout simplement conserver les mêmes emplois du temps et s’adapter au nouvel horaire!
Mustapha

■ Déjeuner tardif
Ces nouveaux horaires me sidèrent! A-t-on pensé aux élèves qui n’ont pas le temps de prendre leur petit déjeuner le matin et n’arriveront chez eux qu'après 13h30? Toute la maison devra-t-elle attendre pour déjeuner ou bien faudra-t-il réchauffer leur repas qui a été mis de côté? Quelles conséquences pour la santé, le bien-être et les capacités cérébrales?
D.A.

■ Impossible is nothing
Comment peut-on déposer nos enfants à 15 heures si on rentre au travail à 14h30? De plus, comment les récupérer à 17h si l’on termine à 18h? C’est un boulot pour superman ça!
Ouahab

■ Un tas de désagréments occasionnés!
Même avec le recul, j’ai trouvé cette décision irréfléchie… A-t-on pensé à ceux qui se lèvent à cinq heures du matin pour aller travailler? Sans parler que nous arriverons en retard en fin de journée à cause des embouteillages et que nous devrons aider nos enfants à faire leur devoir à une heure décalée et incohérente! Ceux qui ont pris cette décision n’ont visiblement pas ces petits tracas…
Chtouki

■ Une décision prise à la hâte
Comme d'habitude, au Maroc, on décide d'abord puis on se concerte après sans se soucier des diverses conséquences. En Europe, les citoyens ont été prévenus du problème près de six mois à l’avance. Ce pays respecte ses citoyens, contrairement au nôtre!
Tarik

■ Devra-t-on jeûner?
Je me demande si cette décision est bien réfléchie. Une heure est-elle suffisante pour permettre aux élèves, étudiants et enseignants de déjeuner? N’oublions pas le temps considérable que nécessite tout déplacement dans les grandes villes du Royaume! Une gymnastique qui me semble vraiment impossible…
Z. Moutaoukkil

■ A n’y rien comprendre!
Je suis ingénieur et je n’ai rien compris à ce calendrier. Néanmoins, j’ai tout de même tiré une conclusion : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!
KMM

                                                                     

tunel-casa-088.jpg

La trémie Dakar plongée dans le noir!

La trémie Dakar de Casablanca, situé dans le prolongement du boulevard de la Résistance, s’est retrouvé plongé dans le noir pendant plusieurs nuits successives… Un acte que nos lecteurs qualifient d’inconscient… (cf. notre édition du 30/10/2018)

■ Incapables de bouger le petit doigt!
C’est vraiment regrettable de dépenser des sommes astronomiques et de commettre de telles erreurs… Cela montre l’incapacité des autorités et de la mairie, qui ne bougent pas le petit doigt et attendent bien confortablement au chaud une décision venant d’en haut. S’ils ne sont pas capables d’assumer et d’agir comme il se doit, qu’ils jettent l’éponge!
Hmad

■ Un acte inconscient
J’ai emprunté ce tunnel le samedi 27 octobre vers 20 heures. J’ai été littéralement plongé dans le noir, ce qui est particulièrement dangereux et aurait pu me coûter la vie à une telle vitesse ! Jusqu’à quand nos élus fermeront-ils les yeux sur des soucis qui les concernent? Assez de jouer à la roulette russe avec nos vies! C’est un réel manque de respect envers le citoyen contribuable…
Jamai

■ Un profond manque d’éducation
Ce problème s’explique avant tout par un profond manque d’éducation. L'indifférence totale de nos  responsables m’effare au plus haut point, d’autant plus que les impôts ne vont pas en diminuant…
Boumazguida

                                                                     

Climat des affaires: Le Royaume gagne des galons!

Le Maroc a particulièrement bien progressé dans le dernier classement Doing Business récemment publié par la Banque mondiale. Classé 60e sur 190 pays, il a gagné 9 places par rapport à l’année dernière. Un positionnement qui laisse pourtant de marbre bon nombre de nos lecteurs. (cf. notre édition du 31/10/2018)

■ Des efforts à faire sur le fond et non sur la forme!
Le Maroc a besoin d'améliorer les conditions de ses habitants et non pas son image à l’international. En effet, tout pays qui n'arrive pas à garantir une vie sociale équilibrée et gonfle ses résultats économiques au détriment du bien-être des citoyens se trouve distancé.
Imane Ramdi

■ Plusieurs pistes à améliorer
Ces résultats sont très encourageants mais insuffisants. Le Royaume doit absolument doubler ses efforts pour maintenir cette position et pourquoi pas la dépasser. Pour y parvenir, plusieurs pistes doivent être améliorées. Il faut avant tout venir à bout du phénomène chronique de la corruption, consolider l’organe judiciaire et rendre plus performant notre système éducatif, particulièrement à la traîne depuis plusieurs années…
El Ghrasli

                                                                     

Pharmacie: Le secteur en déperdition

■ Des magouilles qui vont coûter cher à la profession
Il faut imposer la présence du pharmacien dans l’officine, comme le stipule la loi. Il faut qu’ils soient constamment sur place afin de pouvoir vérifier les ordonnances des clients. Il est en effet courant sous nos latitudes qu’un pharmacien parte s’installer en Europe et laisse la gestion de son officine à un membre de sa famille pas suffisamment qualifié pour cette tâche.
Autre exemple récurrent, celui de pharmaciens aisés qui s’adonnent durant la journée à l’agriculture ou à l’immobilier et regagnent leur officine le soir uniquement. Et ce n’est pas tout! Dans certaines régions, il existe un marché parallèle dans les villes frontalières (dont notamment Oujda) où l’on peut mettre la main sur des médicaments de contrebande importés d’Algérie à moindre coût. Il faut absolument que l’Etat révise cette donne et sauve ce secteur de l’anarchie.
El Ouartassi. A

■ Se montrer agréable et souriant, essentiel!
Les pharmaciens et leurs assistants doivent se montrer souriants et accueillants envers leurs clients, et ce, quel que soit leur quartier ou leur niveau de revenu! Cette profession nécessite d’être autrement plus présente, plus ouverte et plus agréable.
Nadia

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc