Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:5384 Le 01/11/2018 | Partager

Changement d’heure: GMT+1 toute l’année!

cari_cl_084.jpg

La décision du gouvernement de maintenir l’heure d’été toute l’année a surpris nos lecteurs, qui se plaignent de ses nombreuses répercussions sur leur vie ainsi que sur celle de leurs enfants. D’autant plus que les heures d’entrée et de sortie des écoles seront également reconsidérées. Un véritable fiasco ! (cf. notre édition du 26/10/2018)

■ C’est injuste!
C’est injuste comme décision! Pensez aux employés qui devront se lever à cinq heures, aux écoliers qui sortiront le matin en pleine obscurité et aux dangers auxquels ils seront exposés! Quid des parents qui n’auront pas la possibilité d’aller chercher leur progéniture à l’école? Qu’adviendra-t-il de leurs enfants? Et puis cette heure n’est pas réglée sur l’horloge biologique, ce qui n’est pas naturel!
Mohammed

■ Des risques pour les écoliers
Je compatis avec les écoliers habitant les zones rurales et qui pâtiront sévèrement d’une telle décision! Ceux-ci prennent des risques énormes sur le chemin de l’école chaque matin. Mais puisque les enfants de nos élus ne se rendent pas à l’école à pied, ils ne peuvent pas comprendre!
Benjouad

                                                                          

Policiers blessés à Marrakech: C’est le Far West!

policiers_arrestation_084.jpg

L’intervention policière qui a viré au drame mercredi dernier, tuant une personne et blessant grièvement un agent, reflète une nouvelle fois l’insécurité dans laquelle nous vivons quotidiennement. L’affaire a suscité de vives réactions auprès de nos lecteurs, qui prennent le parti des forces de l’ordre. (cf. notre édition du 25/10/2018)

■ Une meilleure formation s’impose!
Les agents de police devraient avoir une meilleure formation, surtout que la plupart d’entre eux sont encore jeunes et inexpérimentés. Certains quartiers sont devenus presque aussi dangereux que Harlem et rassemblent des bandes de malfrats qui imposent leur propre loi.
Amina

■ De valeureux serviteurs
Il faut réellement rendre hommage à ces serviteurs de la nation qui sont régulièrement confrontés à des individus très dangereux et qui ne respectent rien ni personne ! Les procédures d’arrestation devraient être revues pour préserver l’intégrité des forces de l’ordre et dissuader les criminels les plus violents. Les droits de l’Homme ne devraient pas tout excuser… Bon rétablissement aux policiers blessés!
Ily

                                                                          

Campings-caristes: La grogne!

camping_car_084.jpg

Les campings-caristes ne pourront plus séjourner six mois par an au Maroc. De nouvelles instructions les obligent à se contenter d’un séjour n’excédant pas trois mois. Une décision qui a fait réagir bon nombre d’entre eux sur notre site. (cf. notre édition du 26/10/2018)

■ Scier la branche sur laquelle on est assis
Nous ne comprenons pas cette décision ! Pourquoi refuser d’un jour à l’autre les prolongations ? Nous participons pleinement à l’économie touristique marocaine. De plus, cela rendra moins attractif les séjours au Maroc pour de nombreux camping-caristes. Pour les autorités, cela revient à se tirer une balle dans le pied ou à scier la branche sur laquelle on est assis !
Ghislaine

■ Des touristes de perdus
On fait tout pour que les campings ferment, dans le but de ne conserver que les résidences de luxe… C’est vraiment dommage de perdre une population de touristes qui, certes, dépensent moins, mais exercent souvent du «social» dans des régions où les riches ne se rendent jamais ! Nous allons encore perdre des touristes qui iront au Portugal, pays autrement plus accueillant.
Marie

■ Une décision regrettable
Depuis 12 ans, nous venons passer 6 mois par an au Maroc. Nous aimons ce pays et ses habitants. Nous avons par ailleurs beaucoup d’amis et de connaissances que nous retrouvons tous les ans. Quel regret d’être obligé de nous diriger vers un autre pays comme l’Espagne ou le Portugal… Le gouvernement marocain a-t-il conscience de la perte de devises qu’une telle décision engendrera? En effet, les campings-caristes consomment énormément dans les petits commerces ou encore les restaurants. Nous espérons que le gouvernement changera d’avis.
Claude

■ L’économie marocaine pénalisée
L’économie marocaine et le tourisme seront pénalisés par cette décision, au même titre que les touristes.  D’autant que personne n’a été prévenu au préalable pour pouvoir s’organiser en conséquence.  
Brigitte

                                                                          

■ Décharge de Médiouna: Recyclons!
Les nuisances de la décharge de Médiouna font parler d’elles depuis plusieurs décennies sans que les élus trouvent des solutions adaptées, faute de courage ou en raison de l’incompétence… Pourtant, les solutions existent bel et bien. Il faut déjà commencer par le tri des ordures chez les particuliers. Séparons les poubelles suivant qu’il s’agisse de verre, de papier, de plastique ou encore de matières organiques ! Cela facilitera le travail des chiffonniers qui n’auront plus à disséminer les ordures.
Par la suite, le tri doit être réalisé à la base d’un recyclage au sein d’un circuit formel en employant ceux-là même qui profitent de l’anarchie pour récupérer les produits de recyclage à moindre frais avec des méthodes esclavagistes.
Autre solution, confier le recyclage à des sociétés spécialisées qui emploieraient ceux qui travaillent dans ces décharges dans des conditions abominables en pensant un peu plus à leur confort et en leur offrant une couverture sociale. Tout ceci sans parler du bétail qui broute au cœur même de la décharge et qui a de fortes chances de se retrouver dans nos assiettes, bourré de dioxines cancérigènes.
 M.S.
 
■ Marina à Tanger: Un investissement mal pensé
Ce projet de marina constitue une vitrine visant à mettre en avant une modernité illusoire. Son coût, avoisinant les 7 milliards de DH, est particulièrement astronomique.
Pour les Tangérois, cela se résume à une grande avenue en bord de mer et à l’aménagement d’une marina. Il aurait été autrement plus judicieux d’investir dans une remise à niveau de la ville en construisant une ligne de métro ou en améliorant la prestation de transport par bus. Une voie qui aurait créé davantage d’emplois que la construction d’une marina.
 Med HAJJI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc