Régions

L’Association Fès-Saïss à la rescousse des malades indigents

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5382 Le 30/10/2018 | Partager
Des chargements médicaux pour Moulay Yacoub, Sefrou et Béni-Mellal
Une opération menée en partenariat avec l’ONG Beni Achir basée aux Etats-Unis
lassociation-fes-saiss-des-malades-indigentsnuitees-082.jpg

Les membres de l’Association Fès-Saïss se sont mobilisés pour attribuer du matériel médical contribuant à l'amélioration des prestations de santé. D’un investissement de 2,4 millions de DH, des lots ont été adressés aux centres de santé à Sefrou, Moulay Yacoub et Béni Mellal (Ph. YSA)

Cela fait 33 ans que l’Association Fès-Saïss contribue au rayonnement socioéconomique et au développement humain de la capitale spirituelle, ainsi que de ses provinces avoisinantes. Reconnue d’utilité publique et «messager de la paix», l’ONG initie plusieurs manifestations culturelles, caritatives et économiques.

Aujourd’hui, Fès-Saïss compte des centaines de membres actifs dans les villes de Fès, Rabat, Casablanca et Tanger. Ils organisent des opérations ponctuelles à caractère social, éducatif et culturel. La dernière en date est celle initiée, les 22, 23 et 25 octobre, au niveau des provinces de Sefrou, Moulay Yacoub et Beni Mellal.

«Nous avons envoyé trois lots de matériels médicaux, destinés aux personnes nécessiteuses», indique Hassan Slighoua, président délégué de Fès-Saïss. Les dons se composent, entre autres, de blouses, lits médicalisés, fauteuils roulants, béquilles médicales, produits d'hygiène, ou encore des chaises de douche, des supports lombaires, un déambulateur, ainsi que des produits utilisés dans les opérations chirurgicales et la stérilisation.

L’opération s'inscrit dans le cadre d’un partenariat avec l’association Beni Achir basée aux Etats-Unis. Selon Al Aziz Eddebbarh, président de cette ONG, «des actions similaires ont été menées en faveur des centres hospitaliers d’autres régions». Imam aux USA, Eddebbarh est un ancien chercheur en nucléaire.

Après sa retraite en 2013, l’homme s’est consacré à la diffusion d’un Islam tolérant, ouvert, et de paix. Son ONG est autofinancée grâce à des «Waqfs», dédiés au financement d’actions caritatives. Avec l’Association Fès-Saïss, il compte initier d’autres opérations en faveur des familles nécessiteuses. Notons que celle visant les centres de santé est estimée à 250.000 dollars (2,4 millions de DH). De son côté, l’Association Fès-Saïss prépare un riche programme dans le but de booster l’activité socioculturelle de la ville. La démarche préconisée est de mettre en œuvre des projets ficelés, budgétisés et à fort impact social.

Rappelons à ce titre que l’ONG organise annuellement l’opération «Nour Arrahmane», visant principalement la lutte contre la cataracte, des caravanes médicales au profit des personnes démunies, ainsi que des campagnes de solidarité avec les migrants subsahariens. Au-delà de ces activités, les membres de l’association fassie suivent toujours le même objectif du fondateur de leur ONG, Mohamed Kabbaj: «Redonner à la ville de Fès la place qu'elle mérite».

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc