Entreprises

Inspection par drone: Une TPE a pu se faire un chemin vers le green tech

Par Nadia DREF | Edition N°:5382 Le 30/10/2018 | Partager
Parrainée par Masen, Farasha est en négociation avec Acwa Power et l’OCP
Un accord conclu avec l’allemand CSP Services

Thermographie aérienne, inspection visuelle, orthophotographie, modélisation 3D ou photogrammétrie... Farasha, une TPE du green tech créée par 4 jeunes doctorants, fait son petit bonhomme de chemin. «L'idée de se lancer dans les technologies vertes est née à Grenoble après l’annonce de la mise en place de la première centrale solaire Noor I.

Actuellement, notre entreprise offre des solutions de pointe, conformes aux spécifications client, basées sur les dernières technologies embarquées sur drone combinées à l’expertise en ingénierie», fait valoir le PDG Abderrahmane Kriouile, diplômé de Telecom Nancy et de l'Université Grenoble Alpes.

Depuis son lancement en 2014, la TPE gagne en compétitivité. Farasha bénéficie de l’accompagnement de Masen et de son sous-traitant Acwa Power. C’est ce dernier qui était à l’origine de la démarche menée par la TPE pour conclure un partenariat avec l’entreprise allemande CSP Services. Après six mois de discussion, un mémorandum d’entente a été signé le 2 octobre dernier, en marge du Solar Expo qui s’est tenu à Casablanca. L’enjeu est de taille: décrocher un contrat long terme avec Acwa Power pour l’entretien des centrales Noor I et Noor II.

«Les panneaux photovoltaïques et miroirs solaires sont très sensibles aux facteurs extérieurs: ombrage, déconnexion, courts-circuits… et doivent être régulièrement inspectés et diagnostiqués afin de générer efficacement de l'électricité. Aujourd'hui, les vices cachés et toutes les anomalies peuvent être détectés rapidement grâce aux caméras thermiques et visuelles embarquées sur nos drones», précise le management.

Farasha planifie la solution d’inspection et fournit des solutions de reporting personnalisées avec un programme de maintenance préventive. Objectif: maintenir l'efficacité des panneaux solaires et leur fonctionnement fiable et surtout optimiser la production d’énergie électrique. Cette solution permet concrètement de prolonger la durée de vie des actifs jusqu’à deux fois plus, produire jusqu’à +50% d’énergie électrique, minimiser le temps d'arrêt des actifs et réduire les coûts.

Outre le marché marocain, Farasha et CSP attaqueront ensemble la zone Mena. Pour  Klauss Pottler, DG CSP Services, «les équipes Farasha savent comment utiliser les drones et sont les mieux placées localement pour répondre à nos besoins pour l’implémentation de nos solutions et effectuer des missions spécifiques pour nous». Et d’ajouter: «Il y a un grand potentiel au Maroc et dans toute la région Mena. Les ressources solaires sont énormes et les investissements se multiplient. Il existe même des potentialités d’export de l’énergie verte vers l’Europe».

Green technologies

Outre les énergies renouvelables, Farasha cible également les complexes touristiques, grands hôtels, grandes résidences immobilières, complexes industriels et administratifs eco-friendly ou encore l’agriculture. Les solutions proposées sont basées sur le traitement d’image et l’intelligence artificielle. L’entreprise est en train de négocier un accord avec l’OCP. Farasha propose l’inspection des pipelines par drones embarqués de deux caméras visuelle et thermique pouvant voler au-dessus de toute l’infrastructure (conduites d'eau, de vapeur ou de phosphates). Pour ce qui est des éoliennes, les inspections par drones repèrent les moindres dommages tout en réduisant le temps d’arrêt de la turbine. Ces interventions sont 10 fois plus rapides que celles effectuées par des humains, précise le management.

Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc