Entreprises

Marrakech Air show: De nouvelles ambitions pour l’aéronautique

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5380 Le 26/10/2018 | Partager
Sophistication et compétitivité et un taux d’intégration de 42%, les nouveaux défis
Et une croissance de 20% par an espérée sur les 5 prochaines années
marrakech_air_show_080.jpg

Le salon est aussi celui de très belles démonstrations aériennes comme celle de  la patrouille marocaine Marche verte. Ces avions sont connus pour décoller et voler reliés par des cordes. Ils sont aussi les seuls à réaliser la boucle «en miroir»,  effectuée par deux avions se faisant face, un en vol normal et l’autre sur le dos (Ph. Mokhtari)

C’est certainement le rendez-vous aéronautique à ne pas rater, le Marrakech Air Show, tant par les shows que par les nouvelles opportunités d’affaires et de partenariats qui s’y nouent.  Garder le Maroc dans les radars de l’aéronautique mondiale. Voilà l’ambition du salon et du secteur de l’aéronautique au Maroc. 

Le pays ayant franchi en 20 ans une évolution fulgurante dans cette industrie à fort potentiel, rappelle Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie qui, au passage, prend la main pour l’organisation des prochaines éditions du Marrakech Air Show. Le secteur pèse aujourd’hui un CA à l’export de près de 12 milliards de DH et a atteint un taux d’intégration de 32%. Le prochain défi est de porter ce taux à 42%.

Pour ce faire, le Plan d’accélération industrielle a osé deux nouveaux écosystèmes, les matériaux composites et la fabrication des moteurs. Pour le reste des écosystèmes, qualité de service, capacité à livrer, timing, diversification de marchés et de partenaires,… sont les nouveaux défis des industriels aéronautiques basés au Maroc.

Trois opérateurs internationaux de l’industrie viennent d’annoncer des extensions de leurs unités et ont conclu des conventions de partenariat avec l’ONDA en marge du Marrakech Air Show. Il s’agit de Ratier Figeac Maroc, spécialisé dans l’assemblage et test d’équipements aéronautiques  et implanté à l’aéropôle de l’ONDA depuis 2012, qui annonce une extension 12.800 m2 pour employer un effectif additionnel de 60 personnes.

De son côté, la Société marocaine d’étude et de fabrication des outillages aéronautiques va étendre ses activités sur un site de 2.359 m2 pour un investissement estimé à 23 millions de DH et à la clé, la création de 55 emplois directs.  Toujours à l’aéropôle de  l’ONDA, Laroche Maroc va lancer une unité industrielle d’une superficie de 2.887 m2, pour un investissement de près de 30 millions de DH avec la création d’une centaine d’emplois.

Pour rappel, 135 équipementiers ont implanté des unités au Maroc qui ont créé quelque 15.000 emplois. Des métiers nouveaux et à forte valeur ajoutée, un secteur qui gagne en performance et en compétitivité, et des majors mondiaux comme Boeing, Airbus ou Bombardier qui ont opté pour le Royaume. Airbus a fait confiance au Maroc pour sa sous-traitance industrielle.

De nombreuses entreprises sous-traitantes accompagnent chaque jour le développement rapide du carnet de commandes d’Airbus à travers le monde. L’avionneur européen est aussi un fournisseur d’appareils de transport auprès des Forces royales du Royaume du Maroc, qui opèrent depuis 1991 avec une flotte de sept CN235.  Et justement, le constructeur a profité du Maroc Air Show pour présenter ses dernières innovations technologiques, incluant le C295, le A330 MRTT, et les hélicoptères H125M et H145M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc