Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:5374 Le 18/10/2018 | Partager

Accidents de la route:  C’est l’hécatombe!

■ Des comportements quasi-suicidaires!
Les Marocains conduisent de manière suicidaire et irresponsable dans des véhicules beaucoup trop âgés et obsolètes… Ainsi, certains taxis datent des années 1970 et affichent des millions de kilomètres aux compteurs! Et après, l’on nous fait croire que ces véhicules passent le contrôle technique… Si la police est incapable d’assumer son rôle, il faut à tout prix instaurer de nouvelles mesures privant à vie tout conducteur jugé responsable d’un accident entraînant des blessures graves ou handicapantes!
Morocco

■ Des mesures sévères s’imposent et vite!
Toutes les autoroutes européennes disposent à l’heure actuelle de radars mobiles invisibles et intégrés au bord de voitures banalisées. Au Maroc, on refuse de procéder de la sorte. Ces villes disposent désormais de radars intégrés aux feux tricolores qui «flashent» les conducteurs en cas de passage dans le rouge. Une mesure encore une fois rejetée par le Maroc… Sans oublier le fait que les Marocains disposent de deux fois plus de points sur leur permis que les Allemands ou les Français. En fait, ces populations ne sont pas plus intelligentes ou mieux éduquées que nous. C’est juste que leurs gouvernements ont instauré de véritables mesures pour les «mater». Des sanctions qui dissuadent et sauvent bien souvent des vies. Ajoutons que la dernière mesure prise sous nos cieux correspond au nouveau code de la route et date déjà de plusieurs années. En attendant que le ministre se décide à réagir, le sang coule…
Omar Joundari

cari_cl_074.jpg

                                                                 

Pont à haubans: Fini les embouteillages?

pont_a_haubans_casablanca_074.jpg

■ Un coup d’épée dans l’eau
Lorsque ce pont sera devenu opérationnel, les automobilistes provenant de l’autoroute Berrechid-Casablanca vivront un véritable enfer. La route d’El Jadida comportant trois feux rouges sur une distance d’à peine un kilomètre, on risque de se retrouver avec des bouchons plus importants que ceux d’aujourd’hui. Au final, ce pont ne constituera qu’un ouvrage de plus pour la ville blanche qui engloutira plusieurs centaines de millions de dirhams pour un résultat controversé.
Lahbabi  

■ Une congestion inévitable
J’emprunte ce trajet chaque jour et constate qu’avant même l’ouverture de ce point, il y a problème. J’ai par ailleurs entendu dire que deux tunnels seront construits sur la route d’El Jadida. Or, au jour d’aujourd’hui, rien n’a encore été fait à ce niveau. Si rien n’est entrepris, le pont sera pris par des bouchons, surtout aux heures de pointe!
Aziz

                                                                 

Corruption: Un mal profond!

La marche anti-corruption qui s’est tenue il y a quelques jours à Casablanca renvoie à un phénomène qui impacte directement le pouvoir d’achat des citoyens, des employés et des retraités. Un mal qui persiste au sein de notre société et qu’il faut combattre avec des méthodes plus sévères d’après nos lecteurs. (cf. notre édition du 14/10/2018)

■ Des arnaqueurs qui méritent une sanction sévère
Nous savons tous que les corrompus ont la peau dure et qu’il faudrait beaucoup investir en temps et en argent pour enrayer ce fléau. Ces derniers méritent de passer directement par la case prison. Et qu’on ne me ressorte pas pour leur défense la sempiternelle question des droits de l’homme. J’estime que ces derniers doivent s’appliquer avant tout à la personne qui a été escroquée!
Il y a également un autre fléau dont personne n’ose parler, celui des arnaqueurs qui pullulent partout dans notre pays en appliquant des tarifs à la tête du client, et ce quelle que soit leur fonction…
B.S.

■ Une justice plus transparente s’impose
La lutte contre la corruption exige avant tout que la justice devienne un secteur fort et transparent ! Ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui. C’est pourtant cette structure qui permet d’arrêter et de sanctionner les corrompus tout en s’assurant que les lois soient rigoureusement appliquées…
A.A.

■ Un mal à combattre par l’éducation
Le système tout entier est corrompu jusqu’à la moelle… Néanmoins, des mesures drastiques s’avèrent essentielles et plusieurs têtes doivent tomber pour pouvoir dissuader la population d’agir de la sorte. Ainsi, les auteurs de ces crimes doivent être sévèrement jugés, condamnés voire même humiliés médiatiquement. Autre axe clé sur lequel il faut également agir, c’est celui de l’éducation citoyenne des jeunes. Dès le primaire, il faudrait leur transmettre un solide système de valeurs et leur inculquer un esprit patriotique. Des conditions sine qua non si l’on souhaite véritablement faire bouger les choses!
H.P.T.

                                                                 

■ Destruction inutile de trottoirs
En ce moment, les trottoirs du quartier Mers Sultan à Casablanca sont détruits pour être remplacés. Pourtant, ces derniers étaient de bonne qualité et ne nécessitaient qu’un simple nettoyage en surface! Au lieu de choisir la solution la plus adaptée, les gestionnaires de la ville créent des nuisances à n’en plus finir pour les riverains de la zone. Par ailleurs, d’autres rues avoisinantes, dont les trottoirs sont cette fois-ci réellement endommagés, mériteraient d’être rénovées et sont lamentablement ignorées…
M.S.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc