Entreprises

Fertilisation raisonnée: L'OCP sème les best practices

Par Nadia DREF | Edition N°:5359 Le 27/09/2018 | Partager
Nouveau dispositif incluant 28 étapes pour plus de proximité
Analyses du sol, labo itinérant, formation, accompagnement personnalisé…
fertilisation_raisonnee_ocp_059.jpg

Pour les besoins de cette opération, l'OCP se fait accompagner par une trentaine d'agronomes qui assurent un  suivi en amont auprès des agriculteurs. Des experts sont installés de manière permanente dans 20 provinces (Ph. OCP)

En ce début de campagne agricole, OCP Group accélère la cadence d’accompagnement des agriculteurs. Capitalisant sur les caravanes précédentes, le groupe vient de donner le coup d’envoi à Safi d’un nouveau dispositif de proximité personnalisé. Une opération  entrant dans le cadre d’un programme global baptisé «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb».

Cette première étape, d’une durée de 3 jours, permettra la sensibilisation de 450 fellahs. Pour la campagne 2018-2019,  OCP Group prévoit 28 escales provinciales pour favoriser une fertilisation raisonnée. Ces étapes concerneront les cultures céréales-légumineuses, oliviers et maraîchage. Le laboratoire itinérant effectuera gratuitement les analyses de sol avec une réactivité quasi immédiate.

«L'OCP met en place cette plateforme pour accompagner l'agriculteur qui est l’acteur-clé du changement. Ce dispositif est une composante du programme Al Moutmir qui porte sur l’engagement du groupe en faveur du développement de la filière agricole au Maroc», fait valoir Fatiha Cherradi, responsable marché local et développement agricole de l’OCP.

Ce dispositif de proximité, qui met à contribution tout l'écosystème OCP, intègre un laboratoire itinérant d’analyse de sol, des plateformes de démonstration ainsi qu’une offre de formation et d’accompagnement adaptée aux besoins du fellah. Il englobe également un programme expérimental, servant de support à la formation et à l’information sur les meilleures pratiques agricoles. Baptisé AgriPlateformes, ce programme prévoit le déploiement de 1.000 plateformes de démonstration durant la campagne en cours.
En amont, le groupe phosphatier a élaboré une carte nationale de fertilisation. Ce travail a été couronné par la mise en place de 11 formules régionales. D’autres suivront au fur et à mesure.

Pour plus d’efficacité, l’OCP propose même des solutions personnalisées. Ces produits à la carte sont concoctés sur place par les distributeurs qui se basent sur les résultats d’analyses effectuées sur le terrain. Des smart blenders seront distribués par l'OCP à travers le Royaume pour encourager davantage les produits améliorés en azote, potassium et en zinc.

Les agriculteurs rencontrés bénéficient d’un suivi en amont par une trentaine d’agronomes recrutés recemment par l’OCP. Ces experts sont installés de manière permanente dans 20 provinces. Objectif: se rapprocher davantage des fellahas au quotidien.

«Nous accompagnons les agriculteurs de la région pour mieux connaître leurs attentes, les conseiller quant au choix des fertilisants et les former aux techniques et compétences managériales», souligne une ingénieure agronome au sein de la délégation d’El Jadida. Ces spécialistes mettent également en avant l'offre produits qui est disponible  à travers les partenaires fabricants-distributeurs du groupe OCP.

Dans le cadre de ce nouveau dispositif, l'OCP mise sur le digital pour toucher 1,5 million de fellahs. «Véritable accélérateur de développement, la technologie digitale est positionnée au cœur de ce dispositif. L'enjeu est de faciliter l’acheminement du savoir scientifique vers l’agriculteur et partant contribuer à une agriculture prospère et durable», fait valoir le producteur d'engrais.

Démarche scientifique

La démarche scientifique est au cœur du dispositif Al Moutmir, qui se veut un levier-clé pour une agriculture prospère et durable. Reposant  sur une approche partenariale, «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb» met à contribution les différents acteurs de la filière et valorise chaque acteur selon son périmètre  d’intervention: ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, institutionnels, chercheurs, distributeurs-revendeurs, agriculteurs… une contribution particulière de la part des instituts de formation a été remarquée: INRA, ENA de Meknès, IAV, Université polytechnique Mohammed VI...

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc