Entreprises

Managem résiste au décrochage de l’argent

Par Franck FAGNON | Edition N°:5352 Le 18/09/2018 | Partager
Le chiffre d’affaires limite sa baisse à 2% à 2,5 milliards de DH
La hausse des cours du cobalt et du cuivre amortit le choc
Hors élément exceptionnel, les bénéfices ont été multipliés par 2,5
chiffres_clefs_052.jpg

Le recul de la teneur moyenne traitée et des cours de l’argent ont fait plonger les revenus de la filiale SMI. L’impact sur le chiffre d’affaires du groupe a été atténué par la bonne tenue des activités Cuivre et Cobalt pour lesquelles la dynamique des cours est plus favorable

Le profit warning de SMI, filiale argent de Managem aura été au final moins pénalisant pour le groupe au 1er semestre. L’industriel a publié un chiffre d’affaires en retrait de 2% à 2,5 milliards de DH. Le plongeon de 42% des revenus de SMI dû au recul de la teneur moyenne traitée et au décrochage des cours de l’Argent a été en partie compensé par les performances du cuivre et du cobalt.

La dynamique des cours a été plus favorable pour ces deux métaux sur les six premiers mois de l’année. Ils ont généré plus de la moitié du chiffre d’affaires sur la période. Avec le zinc, ils représentent 85% de l’excédent brut d’exploitation. Celui-ci a cependant baissé de 14 millions de DH au premier semestre pour s’établir à 879 millions de DH.

A fin juin, le résultat d’exploitation s’est établi à 394 millions de DH. Il est en forte baisse par rapport au premier semestre 2017 qui intégrait une opération non récurrente (cession de Pumpi en RDC). Retraité de cet élément, le résultat d’exploitation progresse de 11%. Il vient en partie soutenir la hausse de 151% des profits (hors élément exceptionnel) à 231 millions de DH.

Au-delà du comportement de la branche argent, les résultats du premier semestre sont également marqués par la faible contribution de l’or. Depuis l’arrêt de la mine de Bakoudou au Gabon, la production du groupe du métal jaune est peu significative.

Pour atteindre l’objectif de 8 tonnes d’or par an à l’horizon 2020, le groupe table sur le doublement de sa production au Soudan à 2 tonnes par an. Le projet aurifère de Tri-K en Guinée contribuerait à hauteur de 3,5 tonnes par an à l’atteinte de cet objectif.

Managem vient de renforcer sa participation à 70% dans la joint-venture avec Avocet Mining. L’étude de faisabilité du projet a confirmé une réserve de plus de 1 million d’onces d’or soit plus de 31 tonnes. La production devrait démarrer à partir de 2020 selon les prévisions du groupe minier.

Sur les autres métaux, Managem a lancé le projet d’extension de l’atelier de production de la cathode de Cobalt pour augmenter la capacité de traitement de 20%. Utilisé dans la fabrication des batteries, le cobalt voit son cours exploser (+150% sur trois ans) profitant des mutations dans le secteur automobile et la transition vers les véhicules électriques.

Le phénomène devrait s’accélérer dans les prochaines années et les constructeurs cherchent à sécuriser leur approvisionnement d’où la flambée des prix. Managem compte investir jusqu’à 300 millions de DH dans le doublement de la production de cobalt à moyen terme.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc