Economie

A Marrakech, la fièvre de l’Aïd gagne les hôtels

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5333 Le 10/08/2018 | Partager
Promotions spéciales et package avec ou sans mouton
Les tarifs démarrent à partir de 690 DH
marrakech-hotel-033.jpg

Même s’ils n’affichent pas complet, les hôtels de la place ont l’intention de profiter de cette fête pour booster
le chiffre d’affaires et rallonger le plus possible l’ambiance des vacances estivales (Ph. L'Economiste)

La «fièvre» de l’Aïd Kebir touche les hôteliers de Marrakech quelques jours avant la célébration de la fête du mouton. Et pour cause! La fête sacrée coïncide avec les vacances d’été. Ce qui fait que, parfois, le package proposé peut être d’une semaine, voire de 10 jours.

Même s’ils n’affichent pas complet, les hôteliers ont l’intention de profiter de cette fête pour booster le chiffre d’affaires et rallonger le plus possible l’ambiance des vacances estivales.

En effet, plusieurs établissements ont lancé des offres spéciales, avec des packages alliant rituel et farniente qui peuvent séduire les familles pour la circonstance. Des  moyens qui leur permettent de s’offrir un séjour en hôtel sans déroger aux pratiques religieuses.  Car, tout comme pour les soirées de St Sylvestre, les hôtels organisent pour la circonstance des soirées de fête avec une  ambiance inspirée du registre familial et traditionnel.

«Nous avons décidé d’offrir une ambiance Aïd Al Adha afin d’encourager les familles à faire le déplacement», explique Lahcen Zelmat, directeur de l’hôtel Palm Plaza et président de la fédération nationale de l’industrie hôtelière. Ainsi, des formules spéciales Aïd aussi alléchantes les unes que les autres sont proposées dans les grands hôtels et palaces. Tout est bon pour les attirer (activités, repas offerts, kid club, piscine, barbecue…).  

«Nous avons décidé d’offrir une ambiance Aïd Al Adha afin d’encourager les familles à faire le déplacement», explique le gérant d’un hôtel de Marrakech. Il n’est pas le seul. Tous les établissements hôteliers ou presque ont concocté des packages Aïd  Al Adha pour attirer le max de familles. Hébergement au Palmeraie Palace et à l’Hôtel du Golf à partir de 1.250 DH en chambre double, petit-déjeuner inclus pour 2 adultes et brunch de l’Aïd.

Dans d’autres hôtels, les clients peuvent ramener leurs propres moutons comme au Palm Plaza dont la nuitée démarre à partir de 690 DH par personne ou encore à l’Eden Andalous à 800 DH en pension complète. Au Selman de Marrakech, des escapades estivales sont offertes à partir de 690 DH/nuit. Pour les plus aisés, on peut s’offrir un short break de deux jours à 22.000 DH au Royal Mansour.

Enfin, pour ceux qui n’aiment pas trop ces ambiances, la ville continue de les attirer pour ses infrastructures de loisirs, ses piscines, ses lounges, ses casinos et ses boîtes de nuit. D’autres préfèrent davantage des séjours au calme à quelques kilomètres de la ville comme au Palais Paysan à 1.460 DH  la chambre.

A noter que la cité ocre a enregistré une performance exceptionnelle durant les 6 premiers mois de l’année avec une hausse de 16,5% en termes d’arrivées. A fin juin, ils étaient près de 1,3 million de touristes à avoir opté pour Marrakech. Le plus grand record a été enregistré en juin dernier avec une hausse de 54% pour les arrivées et 48% en termes de nuitées.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc