Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5274 Le 17/05/2018 | Partager

■ Un hôpital rebaptisé Zuckerberg
L'hôpital public général de San Francisco s'appelle «Zuckerberg» depuis que le patron de Facebook lui a fait une importante donation en 2015. Mais avec les scandales qui entourent le groupe, des infirmières se rebiffent. Un «très petit groupe de personnes» a manifesté devant le bâtiment ce week-end pour protester, a indiqué à l'AFP un porte-parole du Zuckerberg San Francisco General Hospital, confirmant une information du New York Times. Le nom du patron-fondateur de Facebook a même été recouvert de scotch bleu sur un des panneaux extérieurs de l'établissement à cette occasion, selon une photo publiée dans le quotidien. Le réseau social s'est retrouvé depuis mi-mars dans l'oeil du cyclone, accusé d'avoir insuffisamment protégé les données personnelles de dizaines de millions d'utilisateurs, qui se sont retrouvés à leur insu entre les mains de la firme Cambridge Analytica. «Nous sommes chargés de protéger les personnes les plus vulnérables et de leur garantir le respect de leur intimité». Maintenant les gens se demandent «comment mon intimité est protégée dans un hôpital qui porte ce nom?», dit Heather Ali, qui travaille dans l'administration, citée dans le quotidien américain. Quant à Megan Brizzolara, infirmière, elle assure: le nom «fait peur» aux patients de l'hôpital, situé à San Francisco, au nord de la Silicon Valley en Californie, où se trouve le siège du géant technologique.

■ Avoir de grandes jambes pour plaire aux femmes!
Les femmes sont attirées par les hommes dotés de jambes «légèrement plus longues que la moyenne» mais elles semblent indifférentes à la longueur de leurs bras, selon une étude parue mercredi. La préférence des femmes et des hommes pour des partenaires du sexe opposé ayant de grandes jambes avait déjà été mise en évidence par une étude polonaise en 2008. D'autres études ont suivi confortant l'idée que pour un homme, avoir des jambes relativement grandes constituait un atout pour séduire les femmes. Une équipe de psychologues et de spécialistes de l'évolution de l'Université de Cambridge a cherché à affiner ces résultats côté jambes, à voir ce qu'il en était côté bras et à regarder si la proportion entre la jambe proprement dite et la cuisse jouait un rôle dans le pouvoir de séduction d'un homme. Les chercheurs ont mené leurs expériences via internet auprès d'un total de 800 femmes aux Etats-Unis, de différentes origines. Elle devaient noter leur degré d'attirance pour une figure masculine sans trait, mince et musclée, en caleçon noir, dont la taille globale ne changeait pas mais dont la longueur des jambes variait ainsi que celle des bras. Les images de synthèse présentées à ces femmes ont été réalisées à partir de données sur des militaires américains. Premier constat: pour les femmes, la variation de la taille des bras n'a «pas d'effet» sur l'attractivité des hommes, souligne l'étude parue dans Royal Society Open Science. En revanche, la taille des jambes «a un effet prononcé» sur l’attractivité des hommes, «l’optimum» étant une longueur «légèrement au-dessus de la moyenne».

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc