International

Statut d’Al-Qods: Le Souverain hausse le ton

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5272 Le 15/05/2018 | Partager
Il a adressé un message au président palestinien
Mobilisation contre le transfert de l’ambassade américaine

Le Souverain a adressé un message au président palestinien, Mahmoud Abbas, suite à la mise en oeuvre par l’Administration américaine de sa décision de reconnaître Al-Qods comme capitale d’Israël et d’y transférer son ambassade. Le Roi y exprime son inquiétude.

En sa qualité de président du Comité Al-Qods, issu de l’Organisation de la Coopération islamique, le Souverain a rappelé au président américain Donald Trump et à Antonio Guterres, Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies, l’importance extrême de la ville d’Al-Qods.

Non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les adeptes des trois religions monothéistes. Et que toute atteinte au statut juridique et historique reconnu d’Al-Qods «renferme le danger d’entraîner la question palestinienne dans les méandres des conflits religieux».

Dans le message, le Roi considère que cette démarche est contraire au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité y afférents. Lesquels insistent sur la non-altération du statut juridique et historique de la ville sainte. Le Maroc et ses dirigeants réaffirment leur engagement à continuer à oeuvrer avec l’Administration américaine.

Et ce, en vue d’adopter une position équilibrée susceptible de rétablir le climat de confiance et de relancer le processus de paix entre les parties palestinienne et israélienne. Le tout se fera à travers la mobilisation de la communauté internationale.

Le message royal intervient alors que plusieurs Palestiniens ont été tués et des centaines ont été blessés, lundi 14 mai 2018 dans la bande de Gaza, par des soldats israéliens à la frontière. C’est là où des dizaines de milliers de personnes manifestent contre le transfert à Al-Qods de l’ambassade américaine en Israël.

De son côté, le Fatah a appelé le monde arabo-musulman à prendre des mesures immédiates pour mettre un terme aux agressions israéliennes. Les autorités de l’occupation israélienne ont renforcé, dimanche, le dispositif sécuritaire à Al-Qods, à la veille du transfert de l’ambassade américaine.

D’après les agences de presse et les images télévisées, la ville sainte ressemble à une caserne militaire au vu des mesures de sécurité strictes qui y sont imposées et le nombre de soldats israéliens qui y sont déployés… Des patrouilles militaires seront également déployées au alentour du mur de Jérusalem et le long des rues liant les deux parties d’Al-Qods.

L’UE réagit

L’Union européenne (UE) a condamné l’usage «disproportionné» de la force par Israël dans la bande de Gaza où des dizaines de manifestants palestiniens ont été tués par des tirs de l’armée israélienne. Tout en appelant toutes les parties à «faire preuve de retenue» pour éviter de nouvelles pertes de vies, Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l’UE, a mis en garde contre une aggravation de la situation «déjà tendue», qui rendrait la perspective de la paix «encore plus lointaine» entre Israéliens et Palestiniens.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc