International

Netflix: La contre-offensive de l’Europe se prépare

Par Omar KETTANI | Edition N°:5268 Le 09/05/2018 | Partager
France Télévisions, Rai et ZDF s’allient pour contrer la firme US
Iflix, Icflix et films et séries… les plateformes se multiplient au Maroc
cahine_tv_europe_067.jpg

Face au franc succès de Netflix à travers le monde, France Télévisions, Rai et ZDF font front commun pour contrer l’invasion de la firme US sur le vieux continent

Iflix d’Inwi, Icflix de Maroc Telecom, films et séries d’Orange… Les plateformes de streaming se multiplient pour contrer le monopole international de la firme américaine Netflix.

Forts d’un  succès grandissant à l’échelle mondiale et de leur ambition de conquérir un large public, les opérateurs télécoms nationaux ont décidé de mettre à profit leur savoir-faire en la matière. L’enjeu consiste à offrir un large catalogue de programmes cinématographiques et télévisuels.

Ainsi, sur les différentes plateformes installées au Maroc, les friands de la vidéo à la demande (VOD) pourront trouver leur bonheur.  Films et séries américaines, européennes et asiatiques sont diffusés à volonté. Les tarifs sont également compétitifs et adaptés à toutes les bourses.

A titre indicatif, le prix des abonnements varie sous nos latitudes entre 9 et 50 DH (selon la durée) pour la plateforme Icflix, et de 30 DH pour le service d’Orange. Iflix d’Inwi, pour sa part, propose à ses clients 6 mois gratuits pour utiliser la plateforme.

En parallèle, à l’échelle européenne, de nombreuses entreprises de télévision ont décidé de conjuguer leurs efforts pour contrecarrer l’expansion de la firme siégeant à la Silicon Valley. L’objectif étant de promouvoir les productions européennes à travers le monde.

Cette union d’un tout nouveau genre rassemble 3 chaînes de télévision d’origine française, allemande et italienne: France Télévisions, ZDF et Rai. Pour Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions: «L’empreinte viable pour produire, promouvoir et exposer des séries de niveau international c’est l’Europe». 

Pour y parvenir, le trio européen projette de cofinancer les productions de séries adaptées au vieux continent. Thomas Bellut, directeur de la chaîne allemande ZDF, articule son propos autour de la volonté commune de créer des productions européennes d’envergure. «L’alliance a la possibilité, malgré les contraintes économiques, d’atteindre des budgets qui permettent de réaliser des séries prestigieuses». 

Parmi les œuvres télévisées programmées, les trois géants du secteur audiovisuel européen ambitionnent de coproduire une série sur le vécu de l’artiste italien Léonardo Da Vinci. Baptisée Léonardo, cette production sera diffusée l’année prochaine afin de marquer les 500 ans de la mort du peintre de la Renaissance. Il va sans dire que les séries européennes ont été remises au goût du jour depuis quelques années.

A l’instar de Marseille, série politique française mettant en scène Gérard Depardieu, et La Casa De Papel produite par Antenna 3. D’ailleurs Monica Maggioni, présidente de Rai,  voit dans cette alliance «un moyen d’associer les partenaires publics dès le début du projet». Autant dire que le géant américain Netflix n’est pas prêt de voir le bout du tunnel.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc