International

Réseaux sociaux: Silence, vous êtes pistés!

Par Omar KETTANI | Edition N°:5265 Le 04/05/2018 | Partager
Les GAFA collectent toutes vos informations personnelles
La loi 09/08 vient recadrer l’usage de données au Maroc
resaux-sociaux-065.jpg

Les géants du Web collectent depuis leur création un nombre croissant d’informations sensibles concernant tous leurs utilisateurs (Ph. LMI)

A l’heure où l’instantanéité et les réseaux sociaux ne cessent d’envahir le quotidien, tout porte à croire que le monde connecté est pisté. Informations personnelles, centres d’intérêts, supports de connexion, sujets de prédilection, achats en ligne… Tous les moyens sont bons pour  récolter les caractéristiques de votre profil. Les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) l’ont bien compris.

Depuis leur création, les réseaux sociaux ne cessent de connaître vos moindres faits et gestes. Objectif: Répondre à vos besoins en un minimum de temps avec un maximum d’efficacité. En tissant son fil sur la toile, le «G4 du net» attrape tout ce qui pourrait être utile pour évaluer et analyser ses utilisateurs. A sa tête, le moteur de recherche Google, qui détient le monopole.

Le titan américain a d’ailleurs détrôné ses principaux concurrents à l’image de Yahoo et MSN qui ont perdu du terrain au fil des ans. Pour que les réseaux sociaux apprennent à mieux vous connaître, ils articulent leur collecte autour de nombreux éléments et filtres. Ces infos concernent notamment votre position géographique, vos recherches web, votre opérateur Internet, voire votre carnet d’adresses et vos contacts.

Ainsi, la firme américaine archive toutes les recherches effectuées par le biais de son service. Autrement dit, si vous visionnez une vidéo sur Youtube (qui est filiale de Google), elle est directement inscrite dans le serveur de données. Ce pistage est encore plus intrigant, puisque l’archivage de Google ne s’arrête pas à ces simples détails.

Il peut obtenir des informations à votre insu par le biais du smartphone bien que vous n’utilisez pas ses services. A titre d’exemple, l’entreprise US peut retracer vos déplacements, et avoir une idée précise de votre itinéraire sans faire usage de son GPS Google Maps.

Les utilisateurs de Facebook ne sont pas en reste. L’ogre des réseaux sociaux, qui détient Twitter, Instagram et Snapchat, collecte depuis sa création en 2004 un nombre exponentiel de données personnelles. Celles-ci peuvent aller des simples statuts aux photos publiées en passant par les renseignements fournis lors de l’inscription.

Les photos ainsi récoltées peuvent être mises en ligne sur Google. D’ailleurs si vous recherchez votre nom et prénom sur le moteur de recherche dans la rubrique photo, vous tomberez forcément sur l’une des vôtres. Twitter pour sa part en sait également beaucoup plus. Sa base de données se compose aussi bien de vos centres d’intérêts que de vos informations d’ordre général (nom, prénom, âge, sexe, études…).

Sous nos latitudes comme ailleurs, les réseaux sociaux sont ancrés dans notre quotidien. Et pour protéger les citoyens, la loi 09-08 portant sur la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel, a été promulguée en 2009 par le législateur.

Elle définit ainsi un cadre juridique pour renforcer le dispositif de sanctions en la matière. Cette loi prévoit des sanctions allant du versement d’amendes comprises entre 10.000 et 100.000 DH à des peines d’emprisonnement de 3 mois à 1 an en fonction du degré de gravité de l’infraction commise.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc