Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:5255 Le 19/04/2018 | Partager

Casa-Tramway: La nouvelle trajectoire ne fait pas l’unanimité

tram_casa_055.jpg

Changement de trajectoire pour la 4e ligne de tramway à Casablanca.  Son itinéraire, qui devra relier la zone industrielle de Moulay Rachid à la mosquée Hassan II, sera entièrement revu. Une modification qui ne fait pas l’unanimité auprès de nos lecteurs. (cf. notre édition du 11/04/2018)

■ Un problème irrattrapable!
Le développement de la ville de Casablanca a été complètement raté par les élus et les autorités… Ce problème ne peut en aucun cas être rattrapé par une plateforme de tramway, et ce quelle que soit la trajectoire de cette dernière!
Arrêtez donc cette supercherie, sinon Casablanca sera bientôt transformée en une immense gare ferroviaire.
Cazaoui

■ Un changement qui s’imposait
Il était temps de modifier la ligne de tramway reliant sidi Bernoussi à la station Achouhadaa. Une fourchette doit être créée au niveau de Ali Yaata pour permettre aux passagers venant de sidi Bernoussi de rejoindre la gare Casa- Voyageurs ou encore la place des Nations unies. Quoi qu’il en soit, un changement d’itinéraire s’impose tant que les travaux sont encore en cours de réalisation.
Bairarou

                                                                                  

Accord de pêche: Les renégociations reprennent enfin!

L’Union Européenne vient d’obtenir le feu vert des 28 Etats membres pour ouvrir de nouvelles négociations avec le Maroc au sujet de l’accord de pêche. Une nouvelle collaboration qui représente une solide opportunité économique à saisir d’après nos lecteurs. (cf. notre édition du 16/04/2018)

■ Une menace pour la Mafia de pêche
Avant 2000, le Maroc avait refusé de prolonger l’accord  de pêche avec l’Union européenne. Conséquence? L’Europe n’a jamais manqué de poisson, étant donné que cela a ouvert le marché à d’autres fournisseurs du monde entier. Pendant ce temps, sous nos latitudes, le marché marocain du poisson n’a connu aucun changement en termes de fourniture ou encore de prix. Toute rupture avec l’Union européenne fait le bonheur de la mafia de pêche. Quant aux poissonniers européens, ces derniers s’approvisionnent au sein de marchés locaux.
Belcaid Aziz

■ Le Royaume en position de force
Les accords de pêche entre l’Union européenne et les pays tiers sont nécessaires pour l’Europe. Ainsi, le Maroc est en réelle position de force et c’est à ses représentants de renégocier les conditions. Ces dernières doivent être élaborées via une loi cadre globale qui protège les intérêts du Maroc ainsi que sa souveraineté.
Lotfi

                                                                                  

Sites historiques: Une augmentation injustifiée

sites-historiques-055.jpg

Les billets d’entrée aux sites historiques marocains viennent d’être sacrément revus à la hausse. Dès cette année, le ticket augmente de 700%, passant de 10 à 70 DH par site. Une hausse qui n’est pas du tout justifiée aux yeux des opérateurs touristiques mais également de nos lecteurs (cf. notre édition du 12/04/2018).

■ Quid des faux guides?
L’état de délabrement de ces monuments et les toilettes mal entretenues de ces sites font tache. Mais il faut également préserver ces lieux des faux guides qui n’arrêtent pas de déranger les touristes. Ces derniers demandent des sommes d’argent inimaginables et n’hésitent pas à les escroquer et à les racketter sans que personne n’intervienne… Que fait la police? Il faut à tout prix sécuriser ces lieux et vite!
Nicolas

■ Beaucoup plus cher en Europe!

Ces prix ne sont guère étonnants… Essayez donc d’entrer dans n’importe quel musée ou site touristique d’Europe. Il vous faudra débourser près de 63 euros pour monter la tour Eiffel ou encore payer 35 euros l’entrée au vatican. De plus, ce n’est pas avec un ticket de 10 DH que le site sera correctement entretenu!
Ghomri

                                                                                  

… Et d’autres réactions!

education_sexuelle_055.jpg

■  Energies renouvelables: Un créneau stratégique à exploiter
Les politiques impliquant les énergies renouvelables au Maroc sont prometteuses mais pas suffisantes… Pourquoi ne pas placer la barre encore plus haut? Cela permettrait de soulager la balance commerciale du pays, dont le déséquilibre provient en grande partie des différentes sources d’énergies telles que le pétrole. L’extraction de l’uranium contenu dans le phosphate et son utilisation à des fins civiles rendrait le Royaume plus indépendant en matière d’énergie et constituerait un moyen de diversifier ses ressources.
Wadii

■ Grève des taxis dans l’Oriental: Une restructuration s’impose!
Le modèle économique actuel des petits et grands taxis favorise la rente, l’opacité, la médiocrité ainsi que les tensions sociales. La révision totale et progressive de ce modèle sur la base de l’efficacité économique, du rendement et de la responsabilité s’impose!
Hachmi

■ Cadavres de bébés abandonnés: Un acte odieux!
Il est inhumain d’abandonner son propre bébé dans la nature! Nos enfants ne nous ont pas forcés à les mettre au monde. Il est donc de notre devoir de nous en occuper avec soin et attention. C’est vraiment déplorable de jouer à la roulette russe avec l’avenir d’un pays et surtout avec la vie de nos concitoyens.
Tsetse Kossi

■ Hécatombe sur nos routes

Il y a plusieurs sortes de guerres. Au Maroc, nous avons celle des routes! Sommes-nous à ce point fatalistes et écervelés pour en oublier la sécurité de nos concitoyens conducteurs?! Pourquoi le Pays est devenu une hécatombe routière connue à travers le monde? Quelle honte!
Drimo

■ Arrestation du Marocain de Daech: Les principaux acteurs oubliés
 La véritable question est la suivante. Qui a financé ces soi-disant combattants ayant pu battre l’armée Irakienne ? Ce qui me désole, c’est qu’on oublie les acteurs principaux de cette tragédie dont les USA, l’Europe, la Russie ou encore le Qatar. Ils doivent tous être jugés pour avoir élaboré ensemble ce plan.
 Aziz

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc