Entreprises

Auto Expo: La foire aux bonnes affaires a commencé

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5249 Le 11/04/2018 | Partager
Remises exceptionnelles, offres de crédit et de reprise… ce qui vous attend au salon
Pas moins de 14 nouveautés lancées en avant-première régionale
Objectif de ventes: entre 22.000 et 23.000 unités toutes marques confondues
untitled-1.jpg

L’Auto Expo est le lieu unique pour celui qui veut acheter un véhicule neuf. Il pourra y trouver son bonheur puisque toutes les marques présentes au Maroc y sont représentées (Ph. Jarfi)

L’effervescence était à son comble hier à l’inauguration officielle de l’Auto Expo 2018. Tout le monde voulait décrocher son selfie avec Saâdeddine El Othmani. Le Chef du gouvernement, qui était accompagné de Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport et de la Logistique, et d’Abdelaziz El Omari, maire de Casablanca, a fait le déplacement de Rabat pour l’ouverture de la messe nationale de l’automobile qui se tient jusqu’au 22 avril.

Il a profité de cette inauguration pour rendre visite (certes éclair) au staff de tous les stands avec un passage particulièrement remarqué chez Renault où il a découvert le nouveau Duster et chez BMW où il a reçu des explications sur la gamme hybride du constructeur allemand.

Au-delà de cette portée symbolique de la visite du Chef du gouvernement, le salon de l’automobile constitue une véritable opportunité pour les constructeurs de montrer leur savoir-faire et ainsi dévoiler leurs derniers modèles de gamme. C’est notamment le cas de Nissan, de Lexus et de BMW pour ne citer qu’eux.

Si le premier profite de l’Auto Expo pour dévoiler sa vision de mobilité intelligente avec un concept Car full electric qu’il expose sur son stand, le second, qui fait son apparition pour la première fois au salon, présente une gamme composée que de véhicules hybrides. La troisième marque, elle, propose les deux en même temps aussi bien l’hybride que l’électrique.

«Si certaines marques automobiles sont nées lors de cette édition du salon, d’autres ont décidé de prendre la dynamique sur les motorisations nouvelles avec de l’hybride et l’électrique», confirme à L’Economiste Adil Bennani, DG de l’Aivam, l’organisateur du Salon.

Cela dit, l’Auto Expo n’est pas uniquement une vitrine pour les marques, il est aussi et surtout un salon de ventes. Dans un marché, en berne depuis le début de l’année (-8,5%), les importateurs-distributeurs ont, le moins que l’on puisse dire, la pression. Les objectifs de ventes sont assez élevés.

Selon nos informations, l’Aivam tablerait sur un nombre de ventes compris entre 22.000 et 23.000 véhicules au terme des 14 jours du salon. Si le groupe Renault prévoit quelque 10.000 prises de commandes sur ses deux marques, d’autres ont des objectifs importants, mais bien plus contenus. Ainsi, Volkwagen entend au moins finir le salon avec un minimum de 1.500 ventes alors que Peugeot se projette pour dépasser les 1.400 prises de commandes.

Citroën pour sa part ambitionne de réaliser au moins 850 transactions. Skoda entend également tirer son épingle du jeu avec quelque 300 immatriculations durant le salon. Les marques premium ne sont pas en reste. Si Mercedes, qui revendique le leadership sur le segment du premium, ambitionne au moins de réaliser le même niveau de ventes qu’en 2016, Volvo veut en effet dépasser les 240 prises de commandes enregistrées à l’Auto Expo en 2016.

Pour parvenir à réaliser leurs prévisions de ventes, les importateurs-distributeurs se sont donné les moyens. A commencer par des stands qui répondent aux meilleurs standards internationaux des marques qu’ils représentent et qui ont nécessité de lourds investissements (entre 1 et jusqu’à 10 millions de DH, voire plus, en fonction des marques).

Autre atout, le lancement en avant-première régionale de nombreux nouveaux modèles (plus de 14 au total) parmi lesquels Audi A8, Mercedes CLS, Volvo XC40, Jaguar E-Pace, BMW X4 et Volkswagen Polo. Sans parler des Hyundai Kona et du Seat Arona. Il y a aussi et surtout les remises exceptionnelles pouvant aller jusqu’à 300.000 DH sur des modèles spécifiques.   

Grosse force de vente

Outre les nouveaux modèles, les importateurs-distributeurs ont pour la plupart mis en place des formules de financement tout compris. Entre l’offre de crédit gratuit à faible apport ou encore l’offre de leasing pour particulier, il y a l’embarras du choix. Mieux encore, certaines marques premium ont lancé leur propre captive. C’est particulièrement le cas de Mercedes-Benz qui vient de lancer sa marque de financement Auto Nejma Finance en partenariat avec Wafasalaf.

Celle-ci devra proposer 4 types de produits de financement. Mais la grande nouveauté en matière de financement reste incontestablement l’apparition des banques participatives. Elles sont au moins 4 à avoir investi les allées du salon pour présenter les avantages du produit Murabaha Auto. 

Last but not least, les importateurs ont mobilisé une partie de leur force de vente pour l’Auto Expo. Ce sont en effet 800 commerciaux (toutes marques confondues) qui seront au service des visiteurs pour conclure le maximum de ventes. Il ne reste donc plus qu’à choisir la voiture qui vous fera craquer.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc