Competences & rh

Un nouveau centre de développement de compétences à Dakhla

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5248 Le 10/04/2018 | Partager

Comme sur l’ensemble du territoire national, l’accès au marché du travail est très difficile pour une majorité des diplômés universitaires dans la région de Dakhla. Principal obstacle: l’inadaptation des formations avec les réalités du marché du travail et l’inadéquation avec la demande des secteurs porteurs. Le développement de compétences et de l’employabilité deviennent une étape incontournable pour ces jeunes.

C’est dans ce sens que Dakhla Learning Center (DLC), une nouvelle génération de centres de développement des compétences et de l’innovation sociale, a été créé dans la ville. Le projet, qui fête une année d’existence, est porté par la Fondation Phosboucraa, qui a lancé le premier centre de ce genre à Laâyoune en 2014.

Dakhla a connu une évolution rapide due principalement à la forte croissance urbaine qui a fait naître des besoins pressants en matière d’insertion professionnelle, de refonte de l’économie locale, de développement de la société civile, de renforcement des structures éducatives...etc. En partenariat avec AMIDEAST, spécialiste des programmes d’éducation, de formation et de développement, la Fondation Phosboucraa apporte à ces jeunes via le centre un nouveau souffle pour reprendre confiance en l’avenir. Les bénéficiaires apprennent le français et l’anglais, l’informatique et la prise de parole.

Bien que cela puisse paraître basique, apprendre à faire un CV et l’adapter à différents usages, écrire une lettre de motivation et surtout savoir parler de soi-même représentent une énorme différence pour les jeunes bénéficiaires du Centre. «En intégrant le centre, je croyais que j’allais juste apprendre l’anglais, mais je me suis rendue compte que je développais des aptitudes qui m’ont permis d’avoir confiance en moi et mieux appréhender mon avenir», confie une bénéficiaire du Dakhla Learning Center.

Dans un espace de 1.150 m2 sur 3 étages, le Dakhla Learning Centre accueille aujourd’hui une soixantaine de bénéficiaires dont 50% de jeunes femmes, mais ambitionne de toucher 600 personnes par an. Le centre vient de lancer le programme dédié à l’entrepreneuriat depuis quelques semaines afin de faire  découvrir le monde de l’entrepreneuriat aux bénéficiaires.

« Rien qu’à travers les premières notions que nous avons découvert dans ce nouveau programme, beaucoup de préjugés sur l’entrepreneuriat qui nous bloquaient ont été corrigés», raconte une bénéficiaire qui réfléchit déjà à un futur projet personnel.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc