Régions

Le Souss stérilise ses mouches blanches

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5248 Le 10/04/2018 | Partager
Une unité de production de 260 millions de mâles stériles de cératite/semaine, lancée
Elle permettra le traitement de 130.000 ha au niveau national, au lieu de 6.000 actuellement
mouches-blanches-048.jpg

Parmi les projets visités, un original: celui de  l’unité de production des mâles stériles de la cératite, appelée aussi mouche méditerranéenne des fruits (Ph. MAPM)

C'est une usine des plus originales que Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, a eu à visiter la semaine dernière lors de sa tournée dans le Souss dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Accompagné d'une délégation de parlementaires membres de la Commission des secteurs productifs et la Commission d'agriculture du Parlement, il s'est rendu au chantier de construction de l’unité de production des mâles stériles de la cératite situé à Eljihadia au niveau de la préfecture d'Inezgane-Aït Melloul.

Cette usine permettra d’approvisionner les exploitations à l’échelle nationale en mâles stériles de cératite, aussi appelée mouche méditerranéenne des fruits. En effet, cet insecte cause des dégâts directs en engendrant une réduction des rendements et l’augmentation des coûts de production.

De même que des dégâts indirects en étant à l’origine de restrictions phytosanitaires imposées par certains pays importateurs de productions agrumicoles et maraîchères marocaines tels que la Russie, les Etats-Unis et le Japon, est-il indiqué. Ce qui constitue un frein aux exportations nationales en raison des mesures de quarantaine imposées par ces mêmes pays. Le montant d’investissement de cette structure, qui s’étend sur une superficie globale de près de 8.340 m2, est de 58 millions de DH.

La délégation s'est par la suite rendue dans plusieurs autres sites, notamment une unité de conditionnement des agrumes lancée en 2010 pour une enveloppe budgétaire de 400 millions de DH. Ce projet, qui compte 150 agrégés pour une superficie de 3.150 ha, a permis la création de 65 emplois permanents et 600 emplois occasionnels.

Concernant la capacité de traitement, elle est de 40 t/h pour les petits fruits et 60 t/h pour les oranges, avec une capacité frigorifique de 2.600 t. Durant la campagne 2016/2017, la quantité traitée a atteint près de 61.000 t dont 37.000t exportées. Dans un souci de protection de l’environnement, cette unité est aussi dotée d’un système de recyclage des eaux usées.

Un autre projet, celui d'une station de conditionnement d’agrumes à El Koudia à Ouled Teïma, dans la province de Taroudant, a aussi été visité. Lancé en 2011, ce projet d’agrégation d’un montant d’investissement de 190 millions de DH compte aujourd’hui 60 agrégés pour une superficie de 1.980 ha. D’une capacité de traitement de 50.000 t et d’une capacité frigorifique de 5.000 t, l’unité a exporté, durant la campagne 2016/2017, près de 19.700 t. Elle a permis la création de 65 emplois permanents et 500 emplois occasionnels.

Parmi les entreprises que la délégation a pu découvrir, une coopérative laitière au niveau d’El-Guerdane, toujours à Taroudant. Constituée de 230 éleveurs, cette coopérative collecte 64 t/jour de lait et approvisionne des adhérents en facteurs de production et services. Cette structure, présentée comme modèle en matière d’agrégation, réalise un chiffre d’affaires de 140,6 millions de DH.

Enfin, le dernier site concerne un projet de partenariat public-privé (PPP) autour des terres agricoles du domaine privé de l’Etat. Il s’agit d’une exploitation agrumicole située dans la commune d’El Koudia, à Taroudant. S’étalant sur une superficie de 83 ha, cette structure a permis de créer 25 emplois permanents et près de 600 emplois occasionnels.

Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre de la collaboration du département de l’Agriculture avec l’institution parlementaire, a permis de présenter, aux parlementaires des deux commissions, différents projets réalisés dans le cadre du Plan Maroc Vert. Elle fait suite à la visite effectuée par le ministre de tutelle dans la région Marrakech-Safi.

Lutte bio, les avantages

260 millions. C’est le nombre de mâles stériles de cératite qui seront produits hebdomadairement par la future unité de production, sise à Al Jihadia. Ils permettront le traitement de 130.000 hectares au niveau national au lieu des 6.000 ha traités actuellement. La réalisation de cette unité de production de mâles stériles de cératite au niveau local se justifie par la nécessité pour les producteurs de disposer d’un nombre important d’insectes. L’optique étant de bien mener la lutte par la technique des insectes stériles (TIS). Parmi les avantages, la réduction d’utilisation de pesticides, la préservation des marchés importateurs, de l’environnement et de la santé du consommateur.

De notre correspondante permanente, Fatiha NAKHLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc