Société

Tour cycliste du Maroc: Coup d’envoi ce vendredi

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5246 Le 06/04/2018 | Partager
Les coureurs emprunteront les villes candidates au Mondial 2026
La 31e édition se déroulera du 6 au 15 avril, 6 étapes de montagnes
tour-cycliste-du-maroc-046.jpg

Une centaine de coureurs de 22 équipes internationales se disputeront la 31e édition du Tour cycliste du Maroc. Coup d’envoi ce vendredi (Ph YSA)

Et de 31 pour le tour cycliste du Maroc. Le coup d’envoi de cette compétition internationale sera donné ce vendredi avec la participation de 22 équipes. Celles-ci se disputeront le maillot jaune, du 6 au 15 avril, au milieu des montagnes du Moyen et du Haut-Atlas. La nouvelle version se veut aussi promotionnelle pour les villes candidates pour abriter les phases finales de la Coupe du Monde 2026.

Concrètement, l’édition 2018 promet d’être captivante, avec des étapes de montagne difficiles, comme celle du col de Tichka entre Marrakech et Ouarzazate. «En tout, six étapes de montagnes sont prévues lors de cette compétition qui mettra le cap sur le Grand Sud marocain», indique Mohamed Belmahi, président de la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC), initiatrice de l’événement.

Les coureurs traverseront ainsi les routes désertiques de Marrakech vers Zagora en passant par Ouarzazate, Tazenacht, Taroudant et Agadir. «C’est un circuit difficile qui comprend six étapes de montagne, dont certaines de catégorie 1, spécialement l’étape qui reliera Marrakech à Ouarzazate sur plus de 193 km avec en prime le fameux col du Tichka dont le point culminant s’élève à plus de 2.260 mètres d’altitude», explique l’organisation. Mais pas de craintes.

Puisque parmi les 22 équipes participantes, figurent neuf professionnelles et deux sélections nationales marocaines. «Nous avons lancé un double défi, qui est de relever le niveau de l'organisation par rapport aux précédentes éditions, tout en gérant une caravane plus consistante, avec toutes les contraintes que cela implique aux niveaux du roulement du peloton, de la sécurité et de l'hébergement», souligne Belmahi qui promet du «spectacle» sur le plan sportif.

En effet, en plus d’une concurrence acharnée, les coureurs militeront pour des classements d'étape sur un parcours diversifié avec des difficultés naturelles de toutes sortes et des moyennes de vitesse de bon niveau. En clair, la course sera de niveau très élevé avec des moyennes de vitesse remarquables. En ce sens, le président de l’Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient, s’est félicité de «l’excellente organisation» de ce 31e Tour du Maroc.

«Nous avons atteint les objectifs escomptés, grâce à la collaboration étroite de l'ensemble des ministères et services concernés et au soutien précieux d'institutions et entreprises citoyennes, qui ont largement contribué au succès de cette compétition», commente le président de la FRMC.

Et de conclure: «cette compétition sera l’occasion pour les différentes équipes nationales de produire une bonne prestation, et particulièrement les équipes marocaines qui se fixent pour objectif principal la qualification aux JO-2020 à Tokyo».

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc