Culture

Vente aux enchères: La Marocaine des arts récidive avec une double vacation

Par Nadia YACOUBI | Edition N°:5246 Le 06/04/2018 | Partager
Une centaine d’œuvres et d’objets d’art à acquérir le week-end du 14 avril
Miró, Tàpies, Warhol, Majorelle, Belkahia, Kacimi, Binebine, Chebâa…
ventes_aux_encheres_2_046.jpg

L’œuvre «Procession» de Farid Belkahia est l’une des œuvres phares de la vente du 14 avril (Ph. LMDA)

Suite au succès rencontré lors de sa dernière vacation, La Marocaine des arts (LMDA) récidive et revient à nouveau avec son concept de week-end de ventes aux enchères. Prévu les 14 et 15 avril, l’évènement qui ne manquera pas de séduire les amateurs d’art et collectionneurs frappe encore plus fort en proposant non seulement des œuvres d’art marocaines d’exception mais également une sélection de toiles de grands maîtres internationaux et des orientalistes.

Cette manifestation, qui élira domicile au Studio des arts vivants comme à l’accoutumée, promet de drainer un large public de passionnés. Passeront le 14 avril sous le marteau du commissaire-priseur Arnaud Cornette de Saint-Cyr, de la réputée maison de ventes aux enchères éponyme parisienne, des œuvres rarissimes d’artistes emblématiques marocains selon les organisateurs.

«Nous avons tenu à présenter cette vente aux enchères à la manière d’une exposition. Il est très important pour nous de proposer à chaque vacation des œuvres de qualité que nous sélectionnons une à une minutieusement», précise Mohamed Chaoui, co-fondateur de La Marocaine des arts avec Fihr Kettani.

Les fins connaisseurs, mais aussi les nouveaux collectionneurs, pourront apprécier et pourquoi pas acquérir plusieurs œuvres iconiques de Farid Belkahia comme «La main», «La procession» ou encore la sculpture «Lalla Mira».
Les enchères démarrent à 700.000 et 1,2 million de DH pour cet artiste. Figurent également des toiles de Mohamed Melehi, Mohamed Kacimi, Abdelkébir Rabi, Meki Megara, Miloud Labied ou encore Ahmed Cherkaoui.

ventes_aux_encheres_046.jpg

L’art international et notamment catalan sera à l’honneur à travers des œuvres de grands noms comme ce tableau sans titre de Joan Miró datant de 1970 (Ph. LMDA)

Les aficionados de sculptures pourront quant à eux se procurer des œuvres d’artistes comme Mahi Binebine, Moa Bennani, Abdelkrim Ouazzani côté marocain. Mais aussi des pièces du sino-mongole Shen Hongbiao et une œuvre contenant des bonbons enveloppés aux couleurs du drapeau marocain de Laurence Jenkell (estimée entre 180.000 et 200.000 DH).

Les fans de pop-art qui affectionnent les sérigraphies à l’image de Marilyn Monroe, pourront s’offrir des tables basses estimées entre 20.000 et 25.000 DH.

L’art international sera également à l’honneur à travers une œuvre datant de 1970 de Joan Miró, sans oublier des tableaux de Antoni Tàpies, Hans Hartung, Bernard Buffet, Georges Mathieu…

Dimanche 15 avril, La Marocaine des arts ne manquera pas de séduire les mordus de l’univers rêvé des orientalistes à travers une sélection riche, diversifiée et accessible à toutes les bourses. Les adeptes du genre ne sauront plus où donner de la tête entre les œuvres de Louis Majorelle, Henri Pontoy, Edouard Edy Legrand, Jean-Gaston Mantel, Cruz Herrera et une pléiade d’autres artistes qui ont marqué l’orientalisme.

En préambule à ce week-end de vacation, les œuvres qui seront mises aux enchères seront exposées à la Galerie 38.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc