Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5238 Le 27/03/2018 | Partager

■ Déficit public: L’Espagne tient aussi sa promesse
L’Espagne a ramené son déficit public à 3,07% en 2017. Respectant ainsi l’objectif fixé avec la Commission européenne sans le renégocier en cours d’année, a affirmé dans un tweet le chef du gouvernement Mariano Rajoy. Madrid avait promis début 2017 à Bruxelles de ramener son déficit sous 3,1%. En 2018, le pays espère passer sous la barre des 3% du PIB prévue par les traités européens et sortir ainsi de la procédure européenne de sanction pour déficit excessif. L’objectif a été fixé à 2,3% du PIB.

■ France: Le projet de loi anti-fraude fiscale fin prêt
Arsenal judiciaire renforcé, recours accru au renseignement et mise à l’index des tricheurs: le gouvernement français va dévoiler ce mercredi 28 mars son projet de loi contre la fraude fiscale. Il est destiné à récupérer une partie des sommes colossales qui échappent chaque année à l’Etat. Le texte de loi sera présenté en Conseil des ministres par le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin. Il sera débattu avant l’été au Parlement, en vue d’une adoption définitive au début de l’automne, a indiqué Bercy.

■ Brexit: Ce que dit l’opposition
L’opposition travailliste britannique a fait part, hier lundi 26 mars, de son intention de déposer une proposition de loi visant à empêcher le Royaume-Uni de quitter l’Union européenne (UE) sans accord. Et ce, au cas où le Parlement rejetterait l’accord final signé avec Bruxelles. Vendredi 23 mars, les 27 dirigeants de l’Union européenne ont ouvert la voie aux discussions sur la future relation avec le Royaume-Uni après le Brexit. Ils se sont notamment mis d’accord sur les termes d’une transition de 21 mois.
Toutefois, un point très important reste en suspens: «Le retour d’une frontière physique entre l’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord, que Bruxelles comme Londres veut absolument éviter».

■ Commerce: Les grands partenaires de l’UE
Les Etats-Unis et la Chine sont restés de loin les premiers partenaires commerciaux de l’UE en 2017. Mais si les Européens sont en excédent avec Washington, ils restent déficitaires avec Pékin, selon des statistiques publiées lundi 26 mars par Eurostat. Les échanges avec les Etats-Unis ont représenté l’an passé 631 milliards d’euros, soit 16,9% du total du commerce de biens de l’UE. La balance commerciale bénéficie largement aux Européens qui sont en excédent de 120 milliards d’euros avec Washington. La Chine est le 2e partenaire commercial de l’UE. Les échanges entre les deux zones ont atteint 573 milliards d’euros en 2017, soit 15,3% du commerce de biens européen. L’UE affiche avec les Chinois un déficit commercial de 176 milliards d’euros.

■ Les Egyptiens votent
Le chef de l’Etat égyptien Abdel Fatah al-Sissi est assuré de sa réélection lors du scrutin présidentiel qui s’est ouvert lundi 26 mars. Devant l’absence de compétition réelle, les regards se tournent vers le taux de participation. Quelque 60 millions d’électeurs, sur les près de 100 millions d’habitants du pays le plus peuplé du monde arabe, sont appelés à voter sur trois jours. Les résultats officiels seront proclamés le 2 avril.

■ La suite de l’affaire Skripal
Les Etats-Unis ont annoncé, lundi 26 mars, l’expulsion massive de diplomates russes, rejoints par 14 pays Européens, ainsi que par l’Ukraine et le Canada. Et ce, à la suite de l’empoisonnement en Grande-Bretagne de l’ex-espion russe Sergueï Skripal par un agent chimique. «Les annonces ont été concertées entre les Etats membres et d’autres pays devraient annoncer leurs décisions dans les prochains jours», a expliqué le président du Conseil européen, Donald Tusk.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc