Régions

Béni Mellal-Khénifra structure son foncier industriel

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5233 Le 20/03/2018 | Partager
Une étude et un cadrage stratégique lancés
Une Zone d’activité économique à Kasba Tadla
40 millions de DH et 16 hectares pour un Fertiparc

La Région Béni Mellal-Khénifra s’active à structurer son offre en foncier industriel. Objectif: confirmer sa vocation de pôle émergent en matière d’attractivité des investissements. Pour cela, une étude de positionnement du secteur industriel et de mise en place de zones aménagées au niveau de la Région vient d’être lancée. Il en est attendu de dresser un cadrage stratégique de cette mise en place des zones tout en définissant  les besoins actuels et futurs de la région en foncier aménagé. Ceci permettra de mettre en place un schéma global d’aménagement des zones, conformément aux dispositions du Plan d’accélération industrielle lancé par le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique.
L’étude en préparation vise également à choisir les filières industrielles d’excellence au niveau de la Région et à arrêter les axes stratégiques pour les développer et les promouvoir. Cela, en définissant les conditions optimales de mobilisation, d’aménagement et de gestion du foncier destiné aux investisseurs industriels.

Booster l’activité 
agro-industrielle de la Région

La mise en place de ce schéma permettra ainsi d’optimiser l’offre foncière de la Région, qui se consolide et se diversifie d’une manière progressive (P2I, zones industrielles, zones d’activité économique …), est-il assuré.
Il est à noter que deux zones ont été aménagées récemment dans la Région (l’agropôle Béni Mellal et la Zone d’activité économique de Kasba Tadla), et une troisième zone est en phase de lancement des travaux (le Fertiparc de l’OCP et la zone de Béni Idir).
Pour rappel, l’agropôle de Béni Mellal est considéré parmi les projets structurants, visant à valoriser l’importante production agricole et à booster l’activité agro-industrielle de la Région. Cette Plateforme industrielle intégrée (P2I), d’une superficie de 208 ha, et dont la première tranche (104 ha) a été réceptionnée, permettra de générer un investissement industriel de 3 milliards de DH offrant quelque 9.000 postes d’emploi directs et 20.000 indirects.
L’agropôle Béni Mellal est composé de 963 lots de 900 m2 à 11.000 m2, destinés à accueillir des investissements dans la transformation des produits agricoles mais aussi dans les services de supports (logistique, commerce, conseil, emballage, conditionnement…). 
Quant à la Zone d’activité économique de Kasba Tadla, elle est étalée sur une superficie brute totale de 10 hectares (5,65 ha de superficie nette). Elle compte 351 lots dont les superficies vont de 110 à 296 m2. 
Cette zone a été réceptionnée en 2017. Sa création vise à renforcer les infrastructures d’accueil des investisseurs dans la Région Béni Mellal-Khénifra et à promouvoir les industries légères et les services liés à l’industrie au niveau de la ville de Kasba Tadla, distante d’à peine 30 km de Béni Mellal, chef lieu de la Région, et à 10 km de l’autoroute Béni Mellal-Casablanca. Avec un coût d’aménagement de 33 millions de DH, cette zone d’activité permettra de générer des investissements estimés à 600 millions de DH, et de créer à terme 1.500 emplois.
En phase de lancement, le Fertiparc et la zone industrielle intégrée de Béni Idir visant à renforcer et stimuler l’écosystème autour des activités de l’Office chérifien des phosphates (OCP). Ce dernier, en collaboration avec les acteurs de la Région et le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, a démarré les démarches pour le lancement des travaux de mise en place d’une zone intégrée d’une superficie totale de 200 ha, au niveau de la Commune de Béni Idir dans la Province de Khouribga.
La première tranche de ce projet consiste en la mise en place d’un Fertiparc, sur une superficie de 16 ha, destiné à accueillir les industriels travaillant dans l’écosystème de l’OCP (maintenance des engins miniers, des pompes, des réducteurs, chaudronnerie et usinage, valorisation des produits miniers, services, logistique…). 
Le Fertiparc dont les autorisations d’aménagement ont déjà été délivrées, sera réalisé à un coût de 40 millions de DH, et permettra à terme de créer 1.050 emplois directs et 3.000 emplois indirects.

L’OCP, principal investisseur

ocp_phosphate_trt.jpg
Ph. L’Economiste

En 2017, la Région Béni Mellal-Khénifra a drainé plus de 22 milliards de DH d’investissements. Représentant ainsi une forte progression par rapport aux dernières années.  En effet, la Commission régionale d’investissement a validé 79 projets offrant l’opportunité de créer 5.058 emplois prévisionnels.
Le montant des projets validés se répartit entre les secteurs de l’industrie (45%), l’énergie et mines (37%), le tourisme et les services (9%) et le BTP (9%). A lui seul, le secteur de l’industrie a totalisé un investissement prévisionnel de 9,90 milliards de DH. Le groupe OCP reste le principal investisseur dans ce secteur. Il entreprendra la réalisation de 13 projets d’envergure concernant  l’ouverture de nouvelles mines, l’extension et le développement des laveries de Bni Amir et de Mrah, l’achèvement, à l’horizon 2020, de la nouvelle laverie d’Oulad Farès, la plus grande au monde, ainsi que la mise en place d’ouvrages hydriques et électriques (Step, alimentation en eau et électricité, etc.).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc