Société

Un Ramed spécial immigrés pour bientôt

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5216 Le 23/02/2018 | Partager
Cette couverture médicale profitera à quelque 40.000 personnes
Un plan stratégique de la promotion de la santé des migrants (2018-2021)
ramed-migrants-016.jpg

Le Maroc a osé un pari ambitieux en mettant en place une nouvelle politique migratoire. Il relève le défi encore une fois avec la couverture médicale pour cette nouvelle frange de la population  (Ph. L’Economiste)

Comment faciliter aux migrants l’accès aux soins de santé. C’était la question centrale posée aux participants à la conférence sur le thème «migration et santé» organisée hier, à Rabat, par l’Ecole nationale de santé publique (ENSP) avec l’appui de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

«Il s’agit d’un thème qui s’inscrit en harmonie avec les orientations de notre pays qualifié comme un leadership en matière de politique migratoire», a indiqué Abdelmounim Belalia, directeur de l’ENSP. Les travaux de cette rencontre ont été une occasion pour présenter l’expérience du Maroc dans ce domaine.

Plusieurs initiatives ont été engagées permettant de garantir aux migrants le droit d’accès aux services de santé, a rappelé Abderrahmane Maaroufi, directeur au ministère de la Santé publique.

Deux circulaires ministérielles ont été instituées, la première en 2003 autorisant les migrants irréguliers à bénéficier gratuitement des services de soins préventifs et curatifs délivrés dans le cadre des programmes de lutte contre les maladies transmissibles. Et la seconde, en 2008, élargissant cet accès gratuit à toutes les prestations sanitaires offertes par le réseau des établissements de soins de santé de base.

En ce qui concerne la couverture des soins hospitaliers, le responsable du ministère de la Santé a rappelé la signature en octobre 2015 d’une convention cadre de partenariat portant sur le régime de couverture médicale de base en faveur des immigrés réguliers et des réfugiés résidents au Maroc. Et une deuxième a été signée en mars 2017 avec l’Anam pour la production des cartes.

Il s’agit d’un régime qui couvre les mêmes prestations que celles incluses dans le panier de soins du régime Ramed, confirme Maaroufi. Selon lui, le lancement de ce projet est attendu dans les prochains jours avec plus de 40.000 bénéficiaires. De plus, le ministère de tutelle compte bientôt faire connaître son plan stratégique de la promotion de la santé des migrants (2018-2021). La rencontre de Rabat était aussi une occasion de se rapprocher des importantes réalisations d’OIM Maroc.

L’antenne marocaine d’OIM compte elle aussi plusieurs actions à son actif. Les nombreux partenariats conclus avec la société civile pour la protection de ces migrants ont permis de porter assistance à quelque 6.812 migrants dont 3.024 sur le plan médical.

En marge des travaux de cette rencontre, il a été procédé à la signature d’une convention de partenariat entre l’OIM et l’ENSP visant notamment de développer des formations aux professionnels de santé afin de faciliter la prise en charge des migrants.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc