Entreprises

Gaz frigorifique: Fin des importations en 2040

Par Nadia DREF | Edition N°:5209 Le 14/02/2018 | Partager
Le Maroc réduit chaque année l’utilisation de cette substance selon un échéancier précis
Un volume de 549,54 tonnes métriques réparti pour 2018
13 entreprises accaparent 90% du quota d’importation
quotats_eses_009.jpg

90% du quota attribué aux importateurs s’élève à 494,59 tonnes métriques. Les 10% restants équivalant à 54,95 sont encore à prendre

Depuis janvier 2013, le Maroc poursuit ses efforts pour diminuer l’utilisation du gaz frigorifique (HCFC-R22) pour se conformer au protocole de Montréal visant à réduire la production et la consommation des substances nocives à la couche d’ozone. Ayant ratifié cet accord, le Maroc est dans l’obligation d’arrêter l’importation de ce gaz en 2040.

L’échéance retenue pour les pays développés est 2030. «L’élimination de cette substance se fait progressivement suivant un calendrier préétabli», précise le Secrétariat d’Etat chargé du Commerce extérieur.
Au titre de l’année 2018, et selon le schéma de suppression progressive de l’utilisation de cette substance, la quote-part qui a été répartie est de 549,54 tonnes métriques. Ce volume est nettement inférieur à celui de 2017 qui s’est élevé à 651,92 tonnes métriques, soit un écart de 102 tonnes.

L’an dernier, 19 opérateurs se sont partagés les importations du gaz frigorifique. D’ailleurs, le tableau des quotas à l’import par entreprise que vient de publier le Secrétariat d’Etat chargé du Commerce extérieur ne retient que 13 entreprises importatrices du gaz HCFC-R22 pour cette année. Ces sociétés devront se partager 90% de ce volume, soit l’équivalent de 494,59 TM.

Il s’agit de Froidel, Ventec Maroc, Maghreb Oxygène, Todemac, Air Liquide, Refimar, Style Froid, Oudghiri Maroc et Unit-aire. S’y ajoutent Casa Froid, New Promering Maroc et Mediclim. Les 10% restants équivalant à 54,95 TM sont réservés aux nouvelles entreprises, précise le Secrétariat d’Etat chargé du Commerce extérieur. «Cette quote-part sera répartie selon le principe du premier arrivé, premier servi. Ceci dans la limite de la quote-part minimale accordée aux anciens importateurs au titre de l’année 2018», précise la tutelle.

Le gaz frigorifique est utilisé pour la climatisation, la réfrigération et la ventilation. C’est la société Froidel, leader de la réfrigération, qui accapare la part du lion avec 47,28% des volumes d’importations prévus pour 2018 (233,85 TM).
Sur les trois dernières années, la moyenne des importations de Froidel s’élève à 215.285,33 kg. Créée en 1980, Froidel s’impose aujourd’hui comme le leader du marché marocain et nord-africain des équipements de réfrigération.
L’entreprise dispose d’une unité de fabrication qui s’étend sur plus de 25.000 m² à Casablanca.
Froidel offre une gamme de produits de plus de 10.000 références. Son développement se poursuit au Maghreb, ainsi qu’en Afrique subsaharienne. Froidel est suivie par Maghreb Oxygène qui concentre 17,5% des quotas. L’achat moyen, au cours des trois dernières années, porte sur 79.701 kg. Vient ensuite Ventec Maroc avec 7,7% des volumes.

Cet opérateur est l’un des leaders de la climatisation au Maroc. Il emploie actuellement plus de 400 salariés et réalise un chiffre d’affaires de plus de 435 millions de DH. L’entreprise détient trois certifications ISO 9001 V2008, ISO 14001 et OHSAS 18001. Ventec Maroc est le représentant exclusif de la marque de climatisation Carrier au Maroc.

A signaler que le marché du froid industriel est encore porteur malgré ces restrictions. Les fabricants doivent, toutefois, trouver une solution de substitution d’ici 2040. Le secteur regroupe plus de 600 entreprises qui opèrent dans le froid, la climatisation et la ventilation.

Un salon en mai

Le Salon international du froid, de l’air conditionné, du chauffage, de la réfrigération et de la ventilation au Maroc (SIFAC) est prévu du 9 au 12 mai  à Casablanca. Il a pour principaux objectifs de structurer le secteur et de mobiliser les professionnels autour de problématiques communes. Plus de 80 exposants, issus de 10 pays, prendront part à cette manifestation qui se tient tous les deux ans. Les organisateurs tablent sur plus de 3.000 visiteurs professionnels.
A noter que le marché de la climatisation progresse, en dehors des périodes saisonnières. Il est boosté par la demande des particuliers et des promoteurs immobiliers qui représentent 85% du marché. Les administrations et les entreprises, quant à elles, représentent 10% du chiffre d’affaires. Vient ensuite le secteur industriel qui concentre 5% du marché.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc